unnamed

De l’autre côté du monde

Viteghe Volonté Mapson est un jeune poète de la ville de Butembo au Nord-Kivu. Après plusieurs années de guerre dans l’est de la RDC, il n’a jamais connu la paix. Raison pour laquelle, il plaide pour cette paix dans ce nouveau poème intitulé : « De l’autre côté du monde ».   

La paix nous est étrangère,
Nous ne la connaissons pas.
Nous sommes nés dans la guerre,
Toujours en proie au trépas.

De l’autre côté du monde,
Bannis, reclus, inconnus;
Notre sombre histoire abonde
De crimes, d’horreurs, d’abus…

Le monde entier nous ignore :
Sommes-nous tant insignifiants
Que même notre aurore
N’éclaire pas de feux brillants ?

La misère sur nos rues
Brise l’amour fraternel,
Rend plus grises nos sombres nues
Et peint en noir notre ciel.

Par ici, les cimetières
Sont remplis de jeunes gens,
D’enfants, de sœurs et de frères ;
Aussi de jeunes parents.

Tous, fauchés comme du chaume,
Avant le temps destiné ;
Tous, arrachés de la paume
De Dieu. Tout nous est pris.
De ce côté de la terre,
On meurt, et tous on se tait ;
De ce côté de la sphère,
La vie n’a aucun attrait.

Mourir vaut mieux que vivre
Quand le désespoir, la peur,
Nous terrifie ou nous givre
De ses instants de malheur.
De ce côté où l’errance
Et le meurtre sont amis,
Seuls l’espoir et l’espérance
A l’ombre ne sont soumis.

Ainsi, malgré les mensonges,
Les coups durs, les trahisons,
Nos grands rêves et nos songes
Rouvrent grands nos horizons.

Nous espérons dans les écluses
De bonheur s’ouvrant sur nous
dissipant soucis et ruses,
Et tous, jamais à genoux.

La paix sera familière
Quand notre fraternité
Pour nous sera cette bannière
Flottant pour la liberté.

Articles récents

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *