article comment count is: 1

Les bons côtés du gouverneur Ngoyi Kasanji

Alphonse Ngoyi Kasanji est le 32e gouverneur du Kasaï- Oriental. Il cumule aujourd’hui dix ans à la tête de la province. Certains ont critiqué son bilan, mais nul ne peut dire que son action est un échec total.

*Crédit photo kasaiest.cd

Dans une province comme le Kasaï-Oriental où les besoins sont innombrables, il est illusoire de prétendre pouvoir résoudre tous les problèmes de la population en deux mandats. La province n’a qu’un budget annuel de 74 milliards de francs congolais (environ 56 millions de dollars).

Sur le plan des infrastructures

Sitôt arrivé à la tête de la province en 2007, Ngoyi Kasanji, sans moyens, s’est donné comme défi de construire des infrastructures publiques à Mbujimayi. Il avait la volonté de mieux faire, malheureusement, le gouvernement central ne l’a jamais doté de moyens assez conséquents pour réaliser les travaux. Néanmoins, avec les moyens du bord, Tshiobesha (meilleur buteur), comme on l’appelle affectueusement, a asphalté le boulevard Laurent Désiré Kabila, les avenues Kalonji, Lusambo, de l’Université, etc.

Ngoyi Kasanji a également achevé la construction du nouveau bâtiment administratif du gouvernorat du Kasaï-Oriental, bâtiment dont les travaux avaient été lancés par son prédécesseur Dominique Kanku. La plus grande oeuvre de Ngoyi Kasanji dans le secteur des infrastructures aura été la construction du stade Kashala Bonzola. Un stade moderne pouvant accueillir jusqu’à vingt-deux mille personnes. Les travaux sont en cours.

Sur le plan politique

Ngoyi Kasanji a aussi oeuvré pour que cesse l’intolérance politique à Mbujimayi. Dans cette ville fief de l’opposition, oser appartenir à la majorité présidentielle était à l’époque considéré comme un gros risque. Les sièges de certains partis politiques qui ne partageaient pas les opinions de l’opposition, étaient purement et simplement saccagés ou incendiés. Mais depuis que Tshiobe est à la tête de la province, les partis politiques, toutes tendances confondues, exercent librement leurs activités, même si les provocations ne manquent pas. Plusieurs fois, Ngoyi Kasanji a initié des rencontres de dialogue politique entre les fils et filles du Kasaï-Oriental.

Sur le plan économique

C’est ici que le 32e gouverneur du Kasaï-Oriental est buté à des sérieuses difficultés. Comme tout le monde le sait, la vie économique de la province est tributaire de la bonne santé de la Miba, unique poumon économique du Kasaï-Oriental. Or, la Miba est en situation de faillite non déclarée depuis plus de dix ans. Situation qui ne peut être imputée à Ngoyi Kasanji, car non seulement il l’a héritée de ses prédécesseurs, mais aussi parce que la gestion de la Miba relève du pouvoir central. Il est clair que l’économie du Kasaï-Oriental ne peut se redresser tant que la Miba est à l’agonie comme c’est le cas aujourd’hui.

A ces difficultés, il faut ajouter l’enclavement de la province, la baisse du cours du diamant principale richesse du Kasaï-Oriental, les troubles créés par les Kamwina Nsapu dans les zones où la province  s’approvisionnent en denrées alimentaires de première nécessité. Cette situation entraîne régulièrement des flambées des prix sur les marchés de Mbujimayi.

Sur le plan du sport

Dans ce secteur, nul ne peut nier le travail abattu par Ngoyi Kasanji. Outre la construction du grand stade de Mbujimayi, on lui doit également l’ascension fulgurante de l’équipe de Sanga Balende qui a atteint les huitièmes de finale de la Ligue africaine des champions de football en 2015. Une performance jamais réalisée par aucune autre équipe du Kasaï. Aujourd’hui, les Rouges et Or de Mbujimayi font partie des meilleures équipes de football du Congo.

A noter que c’est sous Ngoyi Kasanji que Sanga Balende a eu à être entraîné par des techniciens étrangers. D’abord un Égyptien, puis un Français, un Camerounais, etc. Certains d’entre eux touchaient jusqu’à plus de 10 000 euros de salaires par mois.

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)

  1. depuis quand est ce que vous faites éloge au gouverneur du Kasaï !? « le bon côté du gouverneur » il faut vraiment être dans le même bain pour la même philosophie pour dire ça. tout est médiocre dans pays maintenant !!!

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.