Dessins

RDC-Monusco : le pont est-il coupé ?

Fin mars dernier, le Conseil de sécurité de l’ONU a renouvelé le mandat de la Monusco en RDC. Au delà de la protection des civils, la mission onusienne devra désormais faire le suivi du processus électoral pour de bonnes élections d’ici la fin de l’année 2018. Une nouvelle mission qui n’a pas l’air d’emballer ni le gouvernement, ni une grande partie de la population congolaise.

Continuer la lecture »

RDC : les nouveaux maires héritent des dettes laissées par leurs prédécesseurs

À chaque fin de mandat des maires en RDC, les caisses des villes sont retrouvées vides. Les maires sortants ont tout emporté, si bien que leurs successeurs ne savent par où commencer. Plus grave, non seulement les caisses sont vides, mais les sortants ont laissé des dettes que leurs successeurs sont obligés d’assumer au nom de la continuité des services publics.

Continuer la lecture »

« Disons non aux violences conjugales »

Dans certaines cultures congolaises, lorsqu’un mari bat sa femme, beaucoup considèrent cela comme une chose normale. Cependant jusque-là, aucune législation spécifique  ne réprimande exactement les violences conjugales comme le souhaiteraient les activistes des droits de la femme. La peur du divorce est un des facteurs qui découragent la femme à dénoncer un mari violent.

Continuer la lecture »

Rossy Mukendi, le cauchemar de Kabila ?

Les autorités de la République démocratique du Congo n’ont manifestement pas eu vent de cet ancien ministre camerounais de la Communication, Augustin Kontchou Kouomegni, qui traîne comme un boulet le surnom de « zéro mort » pour avoir affirmé, contre toute évidence, qu’une manifestation étudiante réprimée dans le sang n’avait abouti à aucun décès.

Continuer la lecture »

Quand la RDC et la Belgique jouent à qui perd gagne

Les relations entre la Belgique et la RDC sont de plus en plus tendues. Les deux pays sont engagés dans un bras de fer ces derniers mois. Kinshasa se livre à des mesures de représailles contre Bruxelles sans se soucier des préjudices que cette situation cause aux Congolais. Pour le gouvernement congolais, c’est un peu le « advienne que pourra ».

Continuer la lecture »
montrer plus d'articles D