article comment count is: 1

La corruption électorale commence durant la campagne électorale

Pourquoi cette clameur au Congo au sujet de l’élection des sénateurs ? Parce que des députés sont soupçonnés d’avoir reçu des pots de vin ? N’est-ce pas surprenant, après tout ? Néanmoins, la seule bonne nouvelle dans cette histoire est d’apprendre que des officiels ont indiqué qu’ils ont pour une fois honte. Et c’est peut-être le début d’une nouvelle ère.

En réalité, cette histoire de corruption électorale n’est que la conséquence de la logique électorale congolaise. Le candidat offre casquettes, t-shirts, boissons, argent, etc. Et en retour, l’électeur lui donne (vend) sa voix. Les urnes ne servant que de ridicule camouflage.

Si tout le monde le fait, pourquoi pas le député ?

Nous constatons qu’au Congo, beaucoup de gens attendent que le changement vienne des autres, et pas d’eux-mêmes. Et l’élu devenu électeur, en effet, comment voulez-vous que tout d’un coup il devienne plus correct et différent de celui qui lui a donné (vendu) le mandat ? Disons en réalité que si c’est mal, que cela soit mal pour tous – la corruption. Mais si c’est bon, alors mentionnons cela dans nos lois. Exemple : l’article 16 de la loi électorale « corrompue » serait alors libellé comme suit : « Est élu au second degré de toute élection, celui qui aura acheté le plus de voix. Cela lui permettant de ne pas être ni critiqué, ni blâmé, ni poursuivi en justice. »

Le miracle électoral congolais

Le député provincial classique n’est-il pas l’image de son électeur ordinaire ? Il ne fait que passer à la mangeoire, comme tous les autres. Il le savait dès le premier jour où il a fait acte de candidature. Hier, il se disputait une place avec tout le monde dans un taxi à Lubumbashi, dans des arrêts de bus bien connus de Goma, à Kinshasa ou à Mbuji-Mayi, pour aller en campagne électorale ou rentrer chez lui. Mais la surprise c’est qu’il n’a même pas encore reçu ses premiers émoluments, et on le voit déjà rouler dans une jeep 4×4 pimpante neuve… Oui, et ne soyons pas soupçonneux, chers amis. C’est ça le miracle électoral congolais ! Croyez en Dieu. Tout n’est-il pas possible à celui qui croit ?

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.