article comment count is: 0

Du diagnostic à la quarantaine : comment j’ai vaincu la Covid-19 ?

A l’hôpital pour une simple consultation, je suis abattue moralement lorsqu’on m’apprend que mon mal de gorge vient de révéler que je suis atteinte de Covid-19. Imaginez mon désarroi ! 

Je venais de découvrir le monde professionnel. J’étais motivée plus que jamais de mettre en pratique toutes mes capacités et ce, malgré l’état d’urgence, avec le souci d’arriver toujours à temps au travail.

Après quelques jours, j’ai commencé à me sentir mal, effet que je trouvais normal et qualifiais de stress mélangé à de l’enthousiasme. J’espérais que ce malaise pourrait passer plus vite. Voilà pourquoi je refusais d’aller à l’hôpital. « Rien de grave, ça passera », me disais-je.

Finalement, sous la pression de mes collègues qui ne cessaient de me dire que la santé n’a pas de prix, j’ai enfin décidé d’aller me faire examiner.

Comment vivre positivement en n’ayant la Covid-19 ?                                                  

En RDC, lorsqu’on n’a des malaises   qui s’apparentent à des courbatures, des maux de tête et de la fièvre, on se fait directement l’idée que ça ne pourrait être que la malaria et on se met facilement à l’automédication.

Un vendredi matin, je me suis donc décidée d’aller à l’hôpital pour un contrôle rapide afin qu’ensuite je puisse vaquer à mes occupations. Mais les résultats de l’examen médical ont paralysé ma journée.

Appelée par le docteur, toute sereine sans penser un instant que je pourrais être diagnostiquée positive à la Covid-19, je devais avoir besoin de toutes mes forces et de courage pour accepter la nouvelle. Plus dur, comment annoncer cette nouvelle à la famille, au travail ainsi qu’à mes proches sans me retrouver abandonnée, rejetée ? Comment vivre positivement cette phase de mise en quarantaine ?

J’ai annoncé cette mauvaise nouvelle. Heureusement pour moi, j’avais ma famille pour me réconforter. J’ai profité de ce moment de quarantaine pour méditer, lire et relire des livres. Quarantaine finie, j’ai passé un nouvel examen, et tout va bien. Ouf ! Je n’ai plus aucun symptôme de Covid-19.

J’ai compris que les jugements de la société peuvent tuer plus que la maladie elle-même. Les regards des autres, les propos méprisants et les attitudes des proches peuvent affecter ou réconforter les personnes atteintes de Covid-19. J’en suis sortie, j’en sais quelque chose.

La Covid-19 étant un virus comme un autre, il est plus qu’important d’avoir une attitude positive, surtout pour l’entourage de la personne diagnostiquée positive. Il faut l’aider à avoir une vie presque normale, en respectant la quarantaine.

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion