article comment count is: 5

L’école primaire gratuite : ça y est, bienvenue Fatshi !

C’est confirmé : les parents ne paieront plus les études de leurs enfants à l’école primaire en RDC. Le président Félix Tshisekedi réalise ainsi une de ses promesses de campagne. Voici les commentaires des médias congolais à l’annonce de la gratuité de l’enseignement en RDC.

« C’est désormais officiel : l’enseignement primaire gratuit dès la rentrée scolaire 2019 », titre Le Potentiel. Une nouvelle table-ronde sur la gratuité de l’enseignement, après la première en août 2016, écrit Le Potentiel, a permis enfin de lever les obstacles. « Tous les frais de scolarité, sous toutes leurs formes, sont supprimés dans tous les établissements publics d’enseignement de base. L’annonce a été faite par le ministre a.i. de l’EPSP, Emery Okundji », explique le média.

« C’est acquis », la gratuité de l’enseignement en RDC !

« Emery Okundji matérialise la vision de Félix Tshisekedi », écrit pour sa part La Prospérité. La table ronde a réuni, du 20 au 22 août, les acteurs de la société civile, les experts du secteur de l’éducation, ainsi que les différents représentants venus de toutes les 26 provinces de la RDC. 

« Hormis la présidence de la République qui avait déjà rassuré l’opinion sur cette effectivité, le ministère de l’Enseignement primaire secondaire et professionnel vient, quant à lui, de confirmer cette nouvelle qui pourra certainement soulager des milliers de parents d’élèves qui vivaient encore dans l’impasse à quelques jours de la reprise des activités scolaires », écrit La Prospérité. 

« Gratuité de l’enseignement : c’est acquis ! », s’exclame pour sa par La Tempête des tropiques. Le journal annonce, citant le ministre de l’Enseignement que « tous les frais que le gouvernement faisait payer aux parents d’élèves seront supprimés dans les établissements publics dès la rentrée scolaire 2019-2020 ». 

Et l’argent pour soutenir le changement ?

Mais cette nouvelle qui réjouit beaucoup de parents va probablement secouer certaines écoles qui devront désormais demander des comptes à l’Etat. « La deuxième table ronde exige [des] écoles à rembourser les acomptes des frais payés par les parents », pointe Cas-info. Les participants ont également « plaidé pour le remboursement d’autres frais connexes perçus auprès des parents d’élèves dans les établissements publics », relève le journal.

Tout le monde ne semble cependant pas aussi enthousiaste. La gratuité de l’enseignement : « Mythe ou réalité ? », se demande Politico. Tout en notant une décision qui réjouit « la population appauvrie par plusieurs années de mauvaise gestion de la République », Politico présente cette gratuité de l’enseignement comme « un processus » qui devrait intégrer plusieurs facteurs. C’est notamment la prise en charge sociale des enseignants, avec paiement de logement, mais aussi paiement des salaires de nouvelles unités et d’enseignants non-salariés. Mais « d’où proviendront ces fonds ? », interroge Politico. Puisque la gratuité déclarée a un coût : environ 2,4 milliards de dollars américains. Le média n’y apporte  presque aucune réponse.

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (5)

  1. Les consiels de l,etat .les de pites nationaux, laisse le president felyxi kisekedi fere le travail, payé tous travailleurs de l ,etat ,mais surtout enseignement primaire, secondaire ,merci mokonji .nzamba abatelayo nabitumba nyoso sala malamo pona koprepare 223 futa batu mbongo, sala ba entreprise namboka

  2. Ce qui est vrai est que la RDC a vécu pendant longtemps comme un espace de grande forêt jamais cultivée dont chaque homme défiche de sa manière ;Mes compatriotes la RDC a déja vécu la démagogie dans tout son aspect ce qu’il nous faut aujourd’hui, ce ne pas seulement un simple abstrait promesse mais le concret c ad la matérialisation de ces promesses. mes chers frères le probleme que le congo a aujourd’hui ce ne pas le problème de bonne loi ou vision parceque la RDC ne leurs manque pas moins encore de promesse; mais c’est la bonne volonté politique et le suivie de tout ce qui se passe ; comment voulez -vous que l’enseignement soit gratuit alors que jusqu’à présent les N.U et N.P ne connaissent pas leur situation donc ns démandons au gouvernement d ‘être responsable car depuis deux décenies le pays a été dans les mains des vrai médiocles si non il est aussi temps que la gratuité passe pour le concrêt ou démandé aux parents de continuer à prendre leurs enfants en charge car cette décision risque un malheur

  3. Soyez Serieux Dépuis Ce 2/09 /2019 Ns Sommes Promis Une Gratuité ,mais Jusqu’à Maintenant C’est Sont Des Promesses Irréalisées Comment Vivre ? Est-ceque Vs ,Ns Payerez NU et NP Tout Ces Arrièré? Si Non ! Pourquoi Ns Prometre? Car On Dit « on Reconnait L’arbre À Ses Fruits » .