article comment count is: 5

L’Etat congolais nous vole par ses tracasseries administratives

L’alourdissement des procédures administratives par certains agents de l’Etat contribue à légitimer la corruption et le vol, obligeant la population à les soudoyer chaque fois. Il y a donc une réelle dichotomie entre les frais officiels exigés et ce qu’on dépense en réalité.

Je prends un exemple : on nous dit que le prix du passeport congolais ne dépasse pas 185 dollars américains. Mais en réalité, nous dépensons près de 300 $. Il faut payer des pourboires, et d’autres frais jamais expliqués, et toujours sans reçus. Parfois, certains déboursent jusqu’à 400 USD pour un passeport.

Un peu de dollars pour accélérer les démarches

A Lubumbashi, j’ai accompagné une de mes sœurs au « Centre de capture » (ainsi s’appelle les lieux d’enregistrement des demandeurs de passeport biométrique en RDC, NDLR). Déjà à l’entrée, nous avons été abordés par des individus se présentant comme des agents du centre « prêts » à nous accompagner pour les démarches nécessaires.

« Vous pouvez suivre la procédure normale en payant à la banque. Mais là-bas ça prendra trop de temps. Par contre ici, avec juste une motivation supplémentaire de 60$ sur les frais officiels, je peux suivre votre dossier jusqu’à ce que vous soyez programmés pour la capture », nous dit l’agent rencontré à l’entrée.

Nous avons entendu les mêmes propos à la réception du même centre, où le préposé a renchéri que le temps étant « serré », l’obtention d’un passeport prend plus de temps. C’est-à-dire, plus d’un mois en général après que vous ayez donné vos éléments d’identité. Il explique que c’est parce que « plusieurs Congolais ont déposé leurs demandes de passeport, car c’est désormais la condition pour participer à la DV lottery américaine en vue d’immigrer aux Etats-Unis. » Nous sommes sortis du Centre de passeport, tout abasourdis.

À mon avis, la réforme administrative est plus qu’urgente si nous voulons vraiment faire de notre pays un modèle de développement. Il faut alléger les procédures de nos services publics et empêcher que des individus s’enrichissent illicitement. Cela permettra d’accroître les recettes de l’Etat qui a besoin des moyens pour jouer son rôle.

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (5)

  1. Commentaire * c’est pas l’Etat qui nous vole plutôt ses agents qui le font puisque l’Etat ne led paie pas. en plus d’autres charlatans qui sont simplement des escrocs !

      1. Mais les agents de l’État c’est ça l’État même ,car pour payer les agents de l’État il y d’autres agents qui sont chargés de le faire et ces derniers n’ont pas de bonne foie pour bien faire leur travail.

      2. En effet pour reformer les services administratives de l’État congolais il faut assainir les agents de l’État et engager une nouvelle génération à qui l’on inculquera une nouvelle mentalité
        Ainsi on pourra éliminer un grand pourcentage de corruption