article comment count is: 7

Maitresse pour homme marié, un statut assumé à Lubumbashi ?

Avec « Tshizambengue » de la chanteuse gabonaise Shan’L, clip qualifié d’« ode aux voleuses de mari », les maitresses pour hommes mariés semblent s’assumer de plus en plus en Afrique. Au point de faire de leur statut une norme.

Tout comme d’ailleurs M. Dial de la série télé sénégalaise « Maitresse d’un homme marié », à Lubumbashi, ces femmes ne se gênent plus. Voici l’histoire de Marlène (Pseudo), finaliste à l’Institut national du commerce. Elle raconte son histoire sur une terrasse où elle est assise avec deux de ses camarades hommes. J’en fais partie.

« C’est normal d’avoir un homme avec qui sortir, et c’est bien qu’il soit marié », explique-t-elle. Elle poursuit : « Les mariés sont bien, puisqu’ils ne sont pas trop encombrants. Ils savent aussi qu’ils ont leur vie à développer quelque part avec leurs femmes et enfants. Du coup, tu as aussi le temps de préparer la tienne. »

Début d’une relation                                                           

Son amant, elle l’a rencontré à sa première année d’études à la faculté. L’homme vivait une relation compliquée avec son épouse. Leurs enfants, voilà qui les maintenait malgré tout encore ensemble. « Il est beau, friqué et charmant. Et moi, explique l’étudiante, je n’ai personne pour assurer mes études, puisque je vis seule avec ma mère depuis le décès de mon père à mes six ans d’âge ».

Cette relation dure maintenant depuis 5 ans. Cela lui permet aussi « d’alléger la tâche » à sa mère, en payant les études de ses autres frères et sœurs. « Chaque fois qu’il a besoin de moi, explique Marlène, on se voit. Je sais que je ne dois pas l’appeler à certaines heures, puisque là, il est chez lui. Sauf s’il est en mission de service, loin de la ville ».

Une double vie assumée

Aujourd’hui, Marlène doit pourtant mentir à son fiancé, un jeune homme qu’elle a accepté pour un possible mariage. Son amant, l’homme marié le sait depuis un an que durent les fiançailles. « Il m’a encouragée de mener ma nouvelle relation jusqu’au mariage. Il connait mon fiancé, puisqu’il a même été présent le jour où l’on versait la prédot pour moi ».

Mais le fiancé, lui, ne sait rien de l’existence de cet homme qui entretient sa future épouse. « Le plus difficile que j’ai réussi à faire avec lui, c’est de ne pas lui avoir fait d’enfants et de l’avoir aidé à ne pas divorcer. Et pour ça, sa femme peut me remercier ! », se vente Marlène.

Visiblement, Marlène n’a pas le sentiment de mal agir contre l’épouse de son amant. Pas non plus contre son fiancé. Elle n’imagine pas cependant les répercussions de son habitude, désormais, à mener une double vie : elle qui va entrer dans son mariage.

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (7)

  1. elle n’a aucun respect pour ce qu’est un mariage, elle dit que cet homme reste avec sa femme juste pour leur enfant pourtant c’est l’excuse que tout les hommes mariés donnent elle est mal élevé sa mère également elle est avare et prête à tout pour l’argent

  2. Elle en parle avec beaucoup de fierté, pourtant c’est une histoire plutôt honteuse !!!
    C’est vraiment pitoyable

  3. marlene, devrait savoir que tout se paye ici bas, accepterai-t-elle que son futur mari mene une double vie avec une autre????

  4. Whaouh; déjà qu’elle est courageuse de s’ouvrir autant devant des êtres du sexe opposé… Que son avenir lui mène vers des horizons d’amélioration comportemental…