article comment count is: 0

À Mbujimayi, les inquiétantes confiscations des cartes d’électeurs

Cette campagne électorale n’apporte rien de bon. En plus des violences quotidiennes entre policiers et militants, des confiscations de cartes d’électeurs des militants de l’opposition ont eu lieu à Mbujimayi. Voilà pourquoi j’ai décidé de cacher la mienne et d’écrire cet article.

Les témoignages au sujet des cartes d’électeurs ravies sont courants. Récemment des étudiants de l’Institut supérieur pédagogique de Mbujimayi ont affirmé avoir été attaqués par des militants portant des t-shirts aux couleurs de la majorité présidentielle. « Je revenais du campus avec un petit groupe de mes camarades après un examen, et sur l’avenue de la Cathédrale, nous avons rencontré des militants du PPRD [NDLR le parti présidentiel]. Ils nous ont accusés d’être de l’opposition et se sont mis à nous frapper. Ils m’ont ravi ma carte d’électeur, et dans ces violences j’ai eu une lèvre déchirée », déclarait lundi dernier un des étudiants interrogé sur Radio télé fraternité, un média catholique local.

Dans la commune de Bipemba, trois femmes m’ont dit avoir été brutalisées par des jeunes à qui elles demandaient l’aumône. L’une d’elles raconte : « Quand nous leur avons demandé de l’argent, ils nous ont demandé pour quel candidat nous voterions. Nous avons dit : le candidat numéro 20 [Félix Tshisekedi]. Alors ils nous ont chassées et ont ravi la carte d’électeur de mon amie. Heureusement la mienne, je l’avais laissée à la maison. »

Il y a quelques mois, un proche du ministre des Affaires étrangères a été trouvé en possession de milliers de cartes d’électeurs à Mbujimayi.

Cette situation m’attriste énormément. Pourquoi ravir les cartes d’électeurs ? Pour quoi faire ? Sans doute pour pouvoir frauder. Car avec un numéro de carte d’électeur il est possible de voter. D’ailleurs, les cartes d’électeurs ne sont pas toujours subtilisées, mais leurs numéros sont notés. Le jour du vote, on peut donc s’attendre à des fraudes. Beaucoup seront surpris quand ils verront que quelqu’un a déjà voté à leur place. En tout cas, au vu du nombre de témoignages des personnes ayant perdu leurs cartes d’électeurs, il y a lieu de s’inquiéter.

Je demande aux autorités de protéger chaque citoyen quelles que soient ses opinions politiques. La carte d’électeur est le seul et unique document qui donne le droit de voter. Plus encore en RDC, elle fait office de carte d’identité au même titre que le passeport, les Congolais étant privés de pièces d’identité dignes de ce nom depuis la chute de Mobutu.

 

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.