article comment count is: 3

Les parents doivent-ils payer le minerval pour des cours par WhatsApp ?

Depuis le mois de mars 2020, suite aux mesures d’urgence pour éviter la propagation du Covid-19, les écoles et universités ont été obligées de fermer. Soucieux de finir les programmes scolaires, les responsables de quelques écoles de Lubumbashi ont décidé de dispenser les cours à travers des groupes WhatsApp ou via la plateforme d’e-learning Eteyelo. Une bonne chose, n’est-ce pas ?

Il y a quelques jours, je suis allé assister à la réunion entre parents et professeurs d’une école où étudie ma jeune sœur finaliste du secondaire. Le but de la réunion était de communiquer la date de paiement des cours en ligne que les élèves finalistes ont suivis sur WhatsApp depuis fin mars jusqu’à ce jour. Ce qui m’a étonné et attristé est que les administrateurs de l’école veulent que le minerval soit payé comme on le fait en temps normal.

Les parents ont refusé

Au moment où le chef de l’établissement a annoncé la grande nouvelle, l’assemblée toute entière a poussé des cris de protestation. Et à l’heure du débat, les parents ont donné les raisons de leur refus de payer. « Lorsque nous envoyons nos enfants à l’école, nous payons pour la qualité de l’enseignement et la prestation. Il est absurde de payer les cours enseignés via WhatsApp comme si ces cours ont une même qualité que ceux qui se donnent en classe », a déclaré un parent.

Un autre parent qui a refusé de payer ajoute : « Ma fille n’a pas suivi les cours en ligne comme il se doit, parce que dans mon quartier, il n’y a même pas d’électricité en permanence. »

Au vu de tout cela, cette école de Lubumbashi ne devrait pas imposer aux parents le paiement de la totalité du minerval.

Les écoles exagèrent

Les promoteurs d’écoles privées agissent comme s’ils ne sont pas conscients de la crise créée par le Covid-19. Cette crise sanitaire est à l’origine de la récession économique, et l’argent est très difficile à trouver pour la population. Imposer à un parent de payer le minerval en cette période pour des enseignements aussi insignifiants, c’est être sans âme.

Ce que les écoles oublient est que les parents sont devenus également des enseignants en cette période parce qu’ils doivent assister les élèves à la maison. Le fait que certains parents ont dû payer de nouveaux téléphones à leurs enfants et paient chaque jour un forfait Internet, pèse sur les économies des familles.

A mon avis, il faut tout simplement déduire une somme rationnelle qui sera payée, car payer la totalité du minerval serait arbitraire, voire de l’arnaque.

A votre avis, faut-il payer pour les cours sur WhatsApp de la même façon qu’on le fait pour les cours en classe ?

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (3)

  1. Les enseignants aussi ont des familles, qui doivent être nourris. Ils ont enseigné, il faut les recompenser. Toutefois, demander tout le minerval c’est un peu trop. Le parent qui dit que son enfant n’a pas etudié à cause de l’éléctricité, où est le problème de l’école? Les élèves qui ratent quelques jours de cours, ne paient-ils pas la totalité de frais à la fin?
    Les écoles doivent aussi avoir pitié de parents. Je crois qu’ils doivent chercher un terrain d’entente avec les parents, qui minimisera les pertes de tout les deux cotés.