article comment count is: 0

Ces ramasseurs d’ordures qui salissent la ville de Mbujimayi

Je ne sais pas comment je peux qualifier ce que font les ramasseurs d’ordures dans la ville de Mbujimayi. À priori, c’est eux qui devraient débarrasser la ville de toute insalubrité. Hélas, les déchets qu’ils récoltent dans la rue, ils les jettent simplement quelque part dans une autre rue, ou dans un autre quartier. Peut-on dire qu’ils nettoient ainsi la ville ? Au contraire, c’est eux qui salissent la ville.

La ville de Mbujimayi ne dispose pas d’un service public d’éboueurs attitré. Face à des montagnes d’ordures qui s’accumulent dans les rues et les parcelles, chaque habitant se débrouille comme il peut. Après tout, ce sont les habitants eux-mêmes qui jettent les ordures dans la rue, aux abords des marchés, etc.

Des ramasseurs d’ordures passent : c’est tout un job

On les appelle les éboueurs, ceux qui enlèvent les boues et les ordures. À Mbujimayi, les enfants de rue et même les adultes en situation difficile font ce boulot pour vivre. Moyennant 500 ou 1000 francs congolais que vous leur payez, ils ramassent les ordures devant ou à l’intérieur de votre parcelle et vont les jeter ailleurs. Certains utilisent des charrettes pour déplacer de grandes quantités d’immondices. Ils passent ainsi dans des habitations où ils sont sollicités chaque jour.

On les paie et ils rendent ainsi propre le voisinage de certaines habitations. Les enfants de rue font ce travail parfois en échange d’un repas.

Mais où vont-ils jeter les ordures qu’ils ramassent ?

Là est toute la question. Ils vont tout simplement jeter ces immondices dans une rue plus loin, notamment les rues non asphaltées, et vous disent que c’est pour empêcher le phénomène d’érosion. Les autres jettent carrément leur cargaison de déchets dans des canniveaux. Voilà pourquoi beaucoup de nos canniveaux sont bouchés.

Ils le font la nuit s’ils craignent d’être vus. Vous vous réveillez comme ça le matin et vous trouvez un tas de saletés jetées au bord de la rue devant votre parcelle. Et si les services étatiques d’hygiène passent par là, c’est à vous qu’ils font payer des amendes.

« J’ai jeté dans la rue de l’Etat ! »

En plein jour, ils jettent les ordures et s’en foutent en disant : « Je n’ai pas jeté chez vous, mais dans la rue de l’Etat ! Où est le problème ? » Ils n’ont aucune éducation en matière de protection de l’environnement. Ce qui les intéresse c’est le peu d’argent qu’ils perçoivent pour évacuer ces déchets. Ils vivent de cela.

Je pense que la mairie ferait mieux d’organiser un service d’éboueurs digne de ce nom. Placer des poubelles publiques dans chaque rue et assurer le ramassage de leurs contenus. Certains types d’ordures peuvent être utilisés comme engrais dans l’agriculture. C’est question de volonté et de motivation.

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion