Matériel de studio d'une radio
article comment count is: 0

Soutenons les radios communautaires dans nos villages

Qui n’écoute pas la radio dans nos villages ? La radio est l’outil de communication de masse le plus populaire. Son importance est sans précèdent surtout  dans les milieux ruraux, où elle émet en langues locales. La radio a le pouvoir  de transformer et d’améliorer les conditions de vie des communautés entières.

Lors d’un séjour dans le village de Rugetsi, en secteur Ruwenzori, territoire de Beni, à plus de 60 kilomètres de la ville de Beni au Nord-Kivu, un fait m’a surpris. À 5 heures du matin, mon réveil matinal sonne. Et ce n’est pas le seul, dans la maison deux autres alarmes programmées dans les téléphones sonnent. Tout juste après, dans la chambre voisine, c’est la radio qui s’allume, le volume du son couvre toute la maison.  C’est madame Kavira, la cinquantaine, qui écoute les informations en kinande, en se préparant à sortir.  Après, ce sont les communiqués qui sont lus, puis un pasteur prêche à la radio. Kavira, tout comme beaucoup d’habitants de son village, écoute la radio tous les matins.  A 6 heures 30, quand elle est prête à prendre la route du champ, elle est déjà bien informée pour la journée. D’ailleurs, elle n’abandonne pas le poste récepteur qui lui tiendra compagnie le long du chemin et durant la journée.

La proximité est la loi pour les radios locales

J’ai observé le même comportement à Kyondo, un village situé à une quarantaine de kilomètres de la ville de Butembo dans le territoire de Lubero. On ne se sépare pas de son transistor, on se promène avec.  Les conversations de la journées sont tirées des informations diffusées le matin.

Le secret des radios locales c’est leur proximité. Les émissions et les informations sont diffusées en langue locale. Les journaux et la quasi-totalité des émissions sont également en langues locales. Certes, il y a aussi le français, mais en faible proportion. Ce qui est intéressant c’est que les émissions tout comme les journaux traitent des problèmes communautaires d’abord. La radio participe complètement à la vie de la communauté.

Malheureusement, ces radios ont rarement des financements. Ce sont pourtant des églises au milieu du village. Qui pour soutenir les radios communautaires dans nos villages ?

 

Partagez-nous votre opinion