article comment count is: 0

La vérité de Lumumba sur l’indépendance : le Congo n’était pas préparé

« Le gouvernement belge a profité, alors que c’est lui-même qui est fautif des troubles qui se sont produits au Congo, de ne pas avoir du tout créé des cadres et de nous avoir accordé l’indépendance sans préparation aucune ». Ces mots sont de Patrice Emery Lumumba s’exprimant aux Nations Unies.

Des mots qui viennent nous confronter à une réalité que beaucoup de Congolais ne veulent pas entendre : nous n’étions pas prêts pour l’indépendance. 61 ans après sa mort, le Congo de Lumumba a-t-il réussi à relever ses défis ?

Nombreux veulent travailler, mais nous ne sommes pas prêts (sur le plan des compétences). Certains veulent réussir sans effort. La culture de l’excellence est devenue une honte, car quand vous faites preuve d’excellence on vous taxe d’orgueilleux. On dira en lingala : Yo mutu oko bongisa mbok’oyo ? (Est-ce toi qui développeras ce pays ?).

Alors, que célèbre-t-on le 17 janvier ? Est-ce l’homme, sa témérité ou ses idéaux ?

Notre société peut-elle honorer celui qui, avant sa mort, appelait son peuple à s’approprier son combat, mais des décennies plus tard, ce même peuple semble attendre la venue d’un Messie qui viendra tout changer en un claquement de doigts ?

Aujourd’hui, certains courants qui se réclament lumumbistes sont loin d’appliquer ces idéaux. Lumumba était le partisan d’un Congo unitaire et décentralisé. Son parti, le Mouvement national congolais, était le seul à avoir un ancrage national et non ethnique. Lumumba n’était pas xénophobe et sa vision de l’Afrique faisait de tous les autres Africains des frères, sans discrimination. Quel est ce parti politique en 2022 qui reprend toutes ces caractéristiques en RDC ?

La RDC d’aujourd’hui est celle où l’on critique quelqu’un à cause de sa tribu, de ses origines (congolité). Où les Congolais ne se sentent comme tels que lors d’un match de football. C’est à se demander si l’indépendance que nous avons eue valait vraiment la peine. Ne fallait-il pas attendre 30 ans de plus ?

En voulant tout et tout de suite, nous avons hypothéqué nos chances de devenir un grand pays. Alors, laissez-moi pleurer ce héros aujourd’hui. En ce jour je pleure Lumumba, un prophète dont l’enseignement reste toujours incompris de ses propres disciples.

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion