article comment count is: 0

#VraiMobali : non, la polygamie n’est pas une preuve de virilité ni de richesse

Les traditions ethniques nous ont légué certaines croyances qui ne respectent pas les droits de la femme. C’est par exemple la polygamie. Dans le grand Kasaï, ce mode de mariage continue à exister. Beaucoup estiment qu’un véritable homme ne peut avoir une seule femme. Je crois que c’est une aberration.

Je vous raconte une anecdote. Un jour, au cours d’une rencontre avec des amis, un débat a surgi sur le mariage. Combien de fois doit-on se marier dans la vie ? De combien d’hommes ou de femmes, doit-on tomber amoureux dans sa vie ? Sans tarder, les partisans de la polygamie ont étalé leurs arguments. L’un d’eux a dit : « Je suis l’unique garçon de ma famille. Je me suis marié à trois femmes pour avoir beaucoup d’enfants et agrandir la famille. »

Un autre dit : « Les amis, mes capacités sexuelles sont extraordinaires et ne me permettent pas de vivre avec une seule femme. C’est pour laisser à mon épouse le temps de se reposer que je vais vers d’autres femmes. »

Pour moi, aucun de ces arguments ne tient debout. A mon avis, un vrai amour c’est avec un seul homme ou une seule femme. On n’a pas besoin d’épouser trois femmes pour faire beaucoup d’enfants. Une seule femme peut mettre au monde plus de dix enfants si elle veut. Mais toute la question est de savoir : dans le contexte des conditions de vie précaires des familles congolaises, quel intérêt y a-t-il à faire dix enfants sans moyens de leur assurer une meilleure existence ? Et même si on a des moyens, aucune femme ne peut être considérée comme une machine à fabriquer des enfants !

Quant à dire que les capacités sexuelles d’un homme ne lui permettent pas de vivre avec une seule, je dis tout de suite que c’est faux. C’est ni plus ni moins que de la débauche ! Beaucoup d’hommes qui s’attribuent une force sexuelle surhumaine savent que ce n’est pas naturel mais que c’est dû au recours aux aphrodisiaques. À quoi bon d’avoir plusieurs femmes pour ne les satisfaire au lit qu’en utilisant des aphrodisiaques ?

Bref, pour moi, un #VraiMobali ne sera jamais polygame, mais aussi une vraie muasi (femme) ne sera pas polyandre. Faisons évoluer nos mentalités s’il vous plaît.

 

Pour cette campagne, Habari a besoin de votre aide : pour vous, c’est qui un #VraiMobali ? Répondez à notre sondage ! 🙂 https://surveyr.datacoll.nl/hlyiampylw?l=en

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion