Apport des médias sociaux dans le processus électoral

Samedi 07 avril 2018 s’est tenu à Lubumbashi le Habari Café Blog un événement mensuel pensé par et pour les blogueurs.

Le thème de ce troisième Café blog de l’année était « Apport des médias sociaux dans le processus électoral ».

Les échéances électorales étant prévues pour la fin de l’année 2018, les blogueurs lushois ainsi que quelques acteurs du numérique ont échangé sur la possibilité d’utiliser les TIC en général ainsi que les réseaux sociaux en particulier en vue d’une participation citoyenne dans le suivi et l’accompagnement du processus électoral.

Didier Mukaleng éditeur chez Habari RDC

Le premier intervenant, Didier Mukaleng a axé sa présentation sur un cas d’école : Guinée-Vote, une plateforme d’observation électorale citoyenne ayant permis de regrouper toutes les informations sur les élections en Guinée. En outre, cette plateforme a également permis de faire entendre la voix des Guinéens de la diaspora.

Comme il a été constaté à travers le monde, les périodes électorales s’accompagnent souvent de la circulation des #FakeNews. Il en résulte souvent une psychose au sein de la population pouvant aller jusqu’à entrainer mort d’hommes.

Les orateurs face aux partcipants

Frumence Boroto, deuxième intervenant du jour a tablé sur les moyens d’endiguer la propagation des fausses rumeurs en utilisant les plateformes digitales à l’exemple de Ushahidi, un site internet Kenyan de FactCheking et de lancement d’alerte.

Ruddy Kielo

Dans un espace médiatique traditionnel il est difficile pour les voix dissonantes de se faire entendre, les médias sociaux deviennent de plus en plus une tribune d’expression pour tout congolais voulant exprimer librement son point de vue. Pour Ruddy Kielo, cet aspect libre et ouvert des réseaux sociaux présente néanmoins un désavantage majeur : un groupe d’individus peut facilement mettre à profit ce canal pour influencer l’opinion en sa faveur, étant donné que sur les réseaux sociaux, la vérification rigoureuse des informations est rejetée au second plan.

Pause café

Une sensibilisation de masse à l’usage des réseaux sociaux est donc de mise.

Le café blog s’est conclu par l’échange d’idées sur les moyens de réalisation d’une plateforme de participation citoyenne de suivi du processus électoral.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.