Hausse du prix du carburant à Mbujimayi, la population se met à la marche

La hausse du prix du carburant au Kasaï-Oriental a donné lieu à la flambée des prix de tous les biens et services à Mbujimayi, au grand dam de la population. Les transports en commun par exemple ne sont plus accessibles à toutes les bourses. Aujourd’hui, un litre d’essence est vendu entre 5500 et 6000 francs congolais, alors qu’il y a quelques semaines il se négociait entre 3000 et 3500 FC.

Continuer la lecture »

La RDC est capable de mobiliser 100 milliards pour son budget !

Lorsque Moise Katumbi a promis de mobiliser 100 milliards de dollars américains s’il est élu, beaucoup se sont demandé si cet objectif était réalisable. D’autres, l’ont pris pour un farceur. Mais à mon avis, la question devrait plutôt être : pourquoi la RDC serait-elle incapable de mobiliser un tel budget ?

Continuer la lecture »

Le stade Kashala Bonzola enfin opérationnel

Sans doute, c’est l’un des plus beaux stades de la RDC. Le stade Kashala Bonzola est désormais ouvert aux activités sportives depuis ce mois d’avril 2018 à Mbujimayi. Déjà trois matchs officiels de la Ligue nationale de football viennent d’y être joués. Ce bijou est l’œuvre du gouverneur Alphonse Ngoyi Kasanji et le public sportif du Kasaï-Oriental est satisfait.

Continuer la lecture »

Sarah Kadima : être danseuse professionnelle et mère, c’est possible !

Jeune, discrète et réservée, Sarah Kadima est une star de la scène dans son Katanga natal. A peine âgée de 23 ans, et entièrement versée dans la danse contemporaine, elle compte déjà 18 ans d’expérience dans cet art. Cette étoile montante doit pourtant gérer en même temps son côté « épouse » et mère.

Continuer la lecture »

Les élections arrivent, où sont les jeunes femmes candidates ?

A presque quatre mois du début du dépôt des candidatures pour la présidentielle et les législatives en RDC, je ne vois presque pas de jeunes femmes préparer le terrain pour être candidates. Par contre, de jeunes hommes, on les voit s’activer dans les quartiers généraux des partis et plateformes politiques. Cela m’inquiète pour la femme.

Continuer la lecture »

Sans emploi, ils utilisent leurs diplômes pour cultiver la terre

Au Congo, ce qui arrive souvent aux jeunes après l’université, c’est la désillusion. Après avoir fini leurs études, les jeunes  se rendent souvent dans les milieux urbains espérant trouver le travail de leur rêve. Malheureusement, beaucoup ne trouvent pas d’emploi. Face à ce défi, quatre jeunes diplômés ont décidé de se lancer dans l’agriculture et l’élevage. Leur histoire nous est racontée ici en image par le blogueur Joseph Tsongo.

Continuer la lecture »
montrer plus d'articles D
Loading…