article comment count is: 1

École publique vs privée : Toto de rechute scolaire

Radio trottoir Condébilika ronronne qu’on forme mieux dans les écoles privées que dans le public. On y ferait de meilleurs pots de réussite aux examens. Mais qui a jasé ça ? Par ce papotage réalisé dans deux écoles (privée et publique), on se rend compte que c’est peut-être un conte. Des écoles publiques font quelques fois de bons résul-tards aux examens, même si c’est rare, il faut le reconnaitre.

‘’ On faisait des révisions trois fois par semaine avec notre maître. Mais on sentait en classe que le maître avait des difficultés dans certaines matières comme le français. Il avait beaucoup de difficultés. La conjugaison le fatiguait beaucoup, il regardait toujours le livre et nous on se cachait pour se moquer de lui’’.

Ce témoignage est celui d’une pipelette d’une ‘’école de quartier’’ comme on les sûre nomme ici. École de quartier certes, mais elle est privée. Aucune rigueur, selon les témoignages des élèves cachés derrière un masque de Zorro. Nous ne cafterons pas non plus le nom de l’école. Bande de kpakpato ! Cette cafteuse zozote parce qu’elle est elle-même une redoublante. Elle reprend la sixième année encore, mais pour elle ce n’est pas de sa faute. Elle compte d’ailleurs changer d’école : « je sais que ça va être difficile, mais je vais convaincre mes parents de me changer d’école. Je ne veux pas reprendre ici, sinon je vais peut-être faire la classe trois fois. Et ça que Dieu m’en garde ».

 

Lire la suite en cliquant sur ce lien : Guinée décalée

*Cet article est publié dans le cadre du projet Naila (Nouveaux acteurs de l’information en ligne en Afrique). Il s’agit d’un projet de CFI comprenant 11 médias africains dont Habari RDC.

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.