Crédit : photo tiers
article comment count is: 0

Lettre aux jeunes nouveaux diplômés d’Etat

Très chers lauréats, toutes mes félicitations pour vos diplômes d’Etat. Ce n’était pas facile, je sais. Vous avez étudié dans des conditions difficiles suite à la pandémie de coronavirus qui n’a pas épargné le secteur de l’éducation. Je vous écris cette lettre en tant que votre aîné, fort de mon expérience de cinq ans à l’université.

Vous le savez déjà peut-être que d’ici mi-décembre, c’est la rentrée académique. Vous serez désormais des étudiants dans diverses facultés des universités et instituts supérieurs de vos choix. J’ai cinq messages clefs à vous adresser :

   1. Le choix de votre faculté déterminera votre futur 

Les filières d’étude dans les universités congolaises nourrissent ambitions et espoirs. Que personne ne vous mette de la pression sur le choix de votre faculté. Ne vous engagez pas dans une faculté parce que la majorité de vos camarades y sont allés. Faire des études qu’on n’a pas choisies peut amener dans la plupart des cas à de mauvais résultats. Fais ce que tu aimes et qui te passionne, car tu ne prospéreras pas dans un domaine si tu n’aimes pas ce que tu fais.

   2. Bienvenue à l’université ! Mais n’oubliez pas l’essentiel 

Dans les campus universitaires règne une ambiance jamais vécue au lycée. C’est « l’universalité ». Il y a tout ! Des mecs super stylés, des jolies nanas, des sorties entre potes, des pauses de midi dans des cantines, des bibliothèques, des clubs de lecture… Je voulais déjà te prévenir, petit frère ou petite sœur : dans l’auditoire ( amphithéâtre), il y a deux types d’étudiants : ceux qui prennent les études pour un fardeau et trouvent toujours des excuses pour rater les cours, et ceux qui sont désireux d’apprendre pour acquérir de nouvelles connaissances susceptibles de les aider à aller plus loin dans leur vie. J’espère que tu feras partie de cette dernière catégorie

   3. Contribue à ta propre formation

A l’université, les cours ne se donnent pas comme au secondaire. Vous serez des centaines dans l’auditoire et ce n’est pas évident que l’enseignant s’assure que tous les apprenants ont assimilé la matière. Ainsi, n’oublie pas de prendre note et d’être présent dans l’auditoire. Ne te limite pas à ce qu’a dit le professeur dans l’auditoire. N’oublie pas de fréquenter régulièrement la bibliothèque pour compléter tes notes et renforcer tes connaissances. Et surtout, Internet t’offre aujourd’hui une grande opportunité d’apprendre plus dans chaque domaine. Capitalise ton temps sur Internet pour ta formation. Aussi, n’oublie pas de participer à des conférences, à des ateliers et autres qui peuvent contribuer à ta formation universitaire.

   4. Tu peux avoir une expérience professionnelle en étant étudiant

Après tes études universitaires, tu seras candidat au marché de l’emploi. C’est un monde extrêmement compétitif et sélectif. En plus de tes connaissances théoriques de l’université, les employeurs exigeront de toi une certaine expérience professionnelle pour t’engager. Ainsi, pendant tes vacances ou les jours où il n’y a pas  cours, tu peux, tout en étant étudiant, acquérir cette expérience par ces deux techniques : des stages et du bénévolat qui te permettront de marier les théories à la pratique du terrain et enrichir ainsi ton curriculum vitae.

   5. N’abandonne pas, crois en toi-même

Je sais que tu t’inquiètes déjà quand tu vois les conditions dans lesquelles nous tes aînés avons étudié : des auditoires peu spacieux et sans fenêtres, des querelles entre étudiants, des grèves récurrentes et de la bleusaille (bizutage) bien sûr. Je sais aussi que tu as déjà entendu parler des points sexuellement transmissibles ou des histoires de corruption et tricheries dans des universités. Tu n’as pas tort de t’inquiéter, ça existe ! Ne laisse pas ce côté négatif gâcher tes rêves. Ne te concentre pas sur des discussions futiles. Pense à tes passions. Aie des modèles qui t’inspirent.

C’est fini les instituteurs pour courir derrière toi et te pousser à faire ton devoir, à préparer ton interrogation ou ton examen. Tu seras le seul maitre à bord. Sois ainsi sévère et rigoureux envers toi-même. Tu auras des nuits blanches pour lire tes leçons. Fais-le avec amour et volonté !

Bienvenue à l’université !

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion