article comment count is: 5

Se marier grâce à la radio !

Les Radios locales diffusent, de plus en plus des petites annonces pour ceux qui cherchent l’amour. Le but, mettre en relation filles et garçons célibataires en quête de mariage. Et parfois, ces rencontres virtuelles se transforment en coups de cœur ! 

Les noms des émissions de rencontres varient selon les radios. « Wapendanawo » (les amoureux) pour la chaîne publique radio télévision nationale congolaise (RTNC), « super correspondance » pour la radio Taina ou  « boulevard des amoureux » sur Virunga business radio. Ces émissions radio sont légion à Goma.

Ils sont nombreux ces femmes et ces hommes à s’être rencontrés grâce aux émissions interactives. L’animateur lance un appel pour présenter les qualités et les faiblesses d’une fille ou d’un homme. Niveau d’études, taille, couleur de peau, âge, préférences, tout est passé en revue. Les appels téléphoniques viennent de partout, principalement de la province du Nord-Kivu, parfois du Sud-Kivu et de la ville frontalière de Gisenyi, au Rwanda.

Thomas Tchekasana et Magellan Bin Mbuta animent ensemble cette émission à la RTNC. Ils ont déjà comptabilisé plus de vingt mariages depuis 2008. « Ces émissions radiophoniques, à part faciliter les relations conjugales, permettent aussi à d’autres de surmonter les déceptions amoureuses » disent-ils.

Feza a trouvé son mari grâce à la radio !

Feza Kasomo et son mari Tambwe se sont rencontrés suite à une annonce radio postée par Feza. Tout a commencé par un simple appel téléphonique. Aujourd’hui, Feza et Tambwe ont deux enfants.

« J’avais appelé au téléphone pour dire que je cherchais un homme. J’ai renseigné les auditeurs sur mes qualités et mes faiblesses. J’ai aussi dit que je voulais un homme jeune, âgé de 30 à 38 ans, cadre d’une institution publique et célibataire, pas divorcé ! Il devait aussi être physiquement séduisant et intelligent ». A la fin de l’annonce, Feza donne son numéro de téléphone en direct et reçoit de nombreuses propositions dont celle de Tambwe !

« Tambwe, lui voulait une fille de 25 à 30 ans au teint clair, de taille moyenne et élancée. Il recherchait diplômée ayant un emploi. Mon seul défaut, c’est que j’avais déjà un enfant », dit Feza.

Pour rendre hommage à l’animateur, Feza et Tambwe lui ont remis une enveloppe le jour de la cérémonie de la dot. Symboliquement, ils avaient aussi acheté un micro à la radio publique afin de pérenniser cette initiative.

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (5)