vue du boulevard 30 juin, Symbole de la ville Kinshasa, © HabariRDC
article comment count is: 65

6 choses à savoir avant de voyager à Kinshasa

Votre valise est prête ? Bon voyage et bon séjour à Kinshasa. Mais attention ! Kin est peut-être « la capitale africaine de l’ambiance », mais pas que… Attendez-vous parfois à des surprises désagréables. Je l’ai vécu moi-même.

1. 90% de chance de vous faire arnaquer

À l’aéroport de Kinshasa, c’est la mendicité qui vous accueille. « Bongo biso, omemeli biso nini, tika mwa 10 awa » (que nous amènes-tu ? Offre-nous quelque chose), me dit l’officier de l’Immigration qui contrôle mon passeport. Je lui dis que je n’ai rien. Très déçu par ma réponse, il me dit : « Passe, oza faux tête » (va-t’en, tu n’es pas intéressant).

A ma gauche, quelques expatriés d’apparence chinoise sont conduits dans un bureau en retrait. Ils en ressortent quelques minutes après. Je me souviens avoir une fois eu à faire à ce fameux bureau. On n’en ressort pas, tant qu’on n’y a laissé quelques billets de banque comme pourboire. Même dans les toilettes, les agents qui nettoient les lieux ne loupent pas l’occasion de demander quelque chose aux passagers.

Après l’épreuve des tracasseries policières, ne soufflez pas si vite, vous êtes encore loin d’être tiré d’affaire. Les dribbles des chauffeurs de taxis vous attendent. Lorsque vous sortez pour prendre un taxi, si vous n’avez pas assez d’argent, petit conseil, ne prenez pas les taxis stationnés dans l’enceinte de l’aéroport. Le prix de la course est terrible. Il est souvent fixé en fonction de qui vous êtes, votre couleur de peau, votre habillement…

À l’extérieur de la clôture de l’aéroport, prendre un taxi coûte doublement moins cher qu’à l’intérieur. Même en cas de location. Négociez le prix en franc congolais, pas en dollars ni en euro. Si vous avez l’habitude de voyager à Kin, trouvez-vous un chauffeur de confiance et gardez jalousement son numéro de téléphone pour l’appeler avant chaque voyage.

2. Préparez-vous aux embouteillages

C’est le casse-tête de Kinshasa et des voyageurs : les bouchons. L’aéroport de Kinshasa et le centre-ville sont distants de plus de 25 kilomètres. Mais que d’obstacles sur la voie ! Surtout à la hauteur du district de Tshangu. C’est le district le plus populaire de Kin. Le boulevard Lumumba, seule route reliant l’aéroport au reste de la ville connait des embouteillages qui peuvent bloquer la circulation pendant plusieurs heures.

À ce moment-là, pour votre sécurité, remontez vos vitres, verrouillez vos portières et surtout gardez votre smart phone dans la poche. C’est pendant les embouteillages que les « shégué » (enfants de la rue) et « Kuluna » (délinquants) du coin se plaisent à jouer au pickpocket.

Je me souviens avoir vu une femme se faire voler un téléphone et se faire insulter par le même voleur. « Mbwa ! na’o kende na ngo wapi ! Yo mwasi kitoko ozo tambola na tshombo ya chinois, tsuh ! » (Toi une si belle femme tu te promènes avec un téléphone de marque chinoise ! Qu’est-ce que je vais en faire ? ), lui a craché le voleur en s’éloignant. Et le téléphone est parti.

3. Ici la gentillesse a un prix 

Après ce long parcours du combattant, vous voici arrivé à l’hôtel.  Vous êtes si bien accueilli, et tout le monde est gentil avec vous. Gentil oui, mais… Sachez que le portier qui vous ouvre le portail, le vigil tout souriant qui vous indique où garer votre véhicule peuvent faire encore mieux pour vous et être plus gentil ou moins selon que « olombaka » ou pas. « Kolomba », ce terme désigne le fait de donner un pourboire pour un service rendu.

Trouver un taxi,  acheter une puce, trouver de bons coins pour découvrir la ville ou simplement vous ouvrir la porte…. Bref, faire le garçon de course qu’on appelle ici, « petit ya bitinda ». Les Kinois sont prêts à vous aider si vous êtes « maboko pete » (si vous mettez la main à la poche). C’est à prendre ou à laisser !

4. A Gombe on est en sécurité le jour, mais un peu moins la nuit

A Kinshasa, on appelle cette commune « la République de la Gombe ». C’est le quartier le plus huppé, le siège des institutions et de beaux hôtels de la ville. La réalité, y est différente par rapport à d’autres quartiers. Autrefois, on interdisait à une certaine catégorie de la population d’y entrer. Il y a même un endroit appelé « Place des évolués ».  Gombe est la commune de Kinshasa la plus sécurisée, mais pas toujours.

Etant un quartier d’affaires, l’engouement du jour fait place à un désert une fois la nuit tombée.  Les shégués ont élu domicile dans le Marché central de Kinshasa. Ils profitent de ces heures creuses pour se promener dans les rues de la Gombe, souvent pour mendier mais aussi pour voler si l’occasion se présente. Ainsi, c’est moins prudent de s’y promener seul la nuit.

5. Chaque sortie est un voyage : planifiez bien vos rendez-vous

« Chaque déplacement à Kinshasa est comme un voyage », me disait un collègue.  « A Kinshasa, on ne peut pas avoir quatre rendez-vous successifs et les respecter correctement », me dit un autre, venu de l’intérieur du pays. Comprenez qu’ici les trajets sont souvent très longs et parsemés de beaucoup d’embouteillages. Un trajet de 15 minutes en temps normal, pourrait vous prendre 3 heures ou plus si vous avez un chauffeur qui ne sait pas s’y prendre.

Pour être à temps à chaque rendez-vous, quittez votre lieu de résidence une ou deux heures avant. Aller d’un bureau à un autre peut vous prendre plus de temps que le rendez-vous lui-même.

6. Souriez, vous êtes à Kinshasa !

Embouteillages, vols, rendez-vous manqués, arnaques…Après tout, n’oubliez pas que vous êtes quand-même à Kin. Profitez donc de la vie ! Il y a des quartiers comme Matonge, Bandal, Bon Marché, Lola Ya Bonobo, Le parc de la N’sele (pour peut-être rencontrer Kabila), Africa Parc Aventure, Place des artistes… La musique, le foot… Bref, plein de choses et de personnes positives à rencontrer à Kin pour vous faire oublier tous les petits tracas de la ville.

C’est après avoir vécu tout ceci que vous comprendrez pourquoi les bars, les terrasses de Kinshasa sont toujours remplis toute la semaine alors que la majeure partie de la population est pauvre. Souriez à la vie, sans souci mais « yebela » !

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (65)

  1. Je suis déçu par cette page que j’appréciais tant. Quand vous n’avez aucun article intéressant à publier parce que vous êtes essoufflé en inspiration, allez faire un tour sous un arbre et soufflez quelques minutes.

    1. Vous n’aimez pas la vérité vous les kinois. Tu veux faire genre c’est faux ! C’est vrai on est des vrais kinois et on le sait

    2. Je pense au contraire que cet article est important pour ceux là qui n’y ont jamais été; je vais souvent à Kin et je dois dire qu’il n’ya pas du faux dans cet article..

  2. Pourquoi decrire cette ville de manière péjorative, il y a lieu d’insiter sur le bon coté de cette ville. Qui peut se decider de venir visiter la ville après avoir lu cet article? Je suis deçu….

    1. Qu’y a-t-il de bon dans cette ville. Arrêtez , le problème avec vous ! Vous n’aimez pas la vérité. Kinshasa est sale, n’a aucun critère d’une ville

  3. C’est triste pour nous, congolais! Je ne suis pas d’accord avec cette façon très negative de vendre l’image de son pays!!!!!
    Certe, il y a la tracasserie à l’aéroport de Ndjili, mais ce n’est pas que tout ce que vous y voyez est mendicité et tracasserie!!!!
    Dans le bureau de la DGM où on amène certains passagers, vous ne pouvez pas chercher ailleurs?!
    Quand vous allez dans d’autres pays, on vous laisse entrer même sans visa ?
    Sachez que beaucoup d’etrangers viennent au Congo sans respect des normes. Surtout les Indo Pakistanais dont vous nous parlez. Et quand on les prends à côté, c’est pour la regulations

    1. C est vrai et ç est parce que Kim ne produit rien alors impaiement et chômage déguisé se transforment en mendicité

  4. Article intéressant mais crû, le style fait défaut. Même dans des grandes villes comme New-York ou la ville la plus visitée au monde, Paris, il y a des problèmes, des à-côtés, mais on les met pas en avant de la sorte.

    Kinshasa a sûrement ses problèmes, mais elle a aussi ses qualités. De ce fait, vous auriez dû commencer par montrer le côté positif de Kinshasa, avant de montrer les 6 points développés que vous pouvez réduire en mélangeant certains.

    Si vous n’avez jamais écrit sur les bons côtés de Kinshasa, il est temps de le faire.

    Merci

  5. Oui oui tout ce que vous avez écrit est vrai , j’ai moi même vécu toute ses expériences merci de prévenir ceux qui compte y aller et d’ignorer les personnes qui vous décourage

  6. Franchement une vision tellement négative sur le Congo, on dirait qu’il n’y a rien de bon et pourtant on adore venir… Je ne suis pas d’accord avec votre article, le Congo a aussi ces qualités et les gens sont plutôt serviable. Votre page est juste décevant !!!

      1. Mais Kinshasa est aussi la principale entrée du Congo, donc l’image d’accueil et de la ville sont très mal présentées !

  7. Article très bien j’en écrit et n’en déplaise à certains, c’est la triste vérité. Et c’est en pointant ce qui ne va pas que l’on peut changer les choses. L’aéroport de Ndjili est un aéroport rempli de tracasseries contrairement à Addis par exemple. Un homme averti en vaut deux. Cette ville est un vrai casse-tête. Mais on l’aime car c’est nos racines du trouvent… Bel article, merci !

  8. C est exactement ça!
    Vous avez oublié une chose, la crasse, elle est omniprésente. C est une honte, d’après certains c’est la faute à 18ans de Kabila, n’empêche !
    Le nouveau président fait du bon travail, il y’a du progrès mais il va falloir beaucoup de patience pour arriver au bout du tunnel. En ce qui concerne l’hôtel, rien à dire je n’ai pas été inquiété ni embêté. Par contre en rue, à hauteur du cinquantenaire ça commence, la mendicité les embouteillages dû à l’indiscipline voir l’anarchie qui règne sur la route. Il faut le vivre !
    C est de la folie.

  9. Quand je suis arriver au Canada un taximan m a arnaquer c est pas pour autant que je mettre tout le taximan dans le même panier. Cette description de Kinshasa n est pas juste. On dirait que tu débarque à Kaboul voyons. Allez au Congo visiter les amis. Pour vos questions adressez vous à votre ambassade. Merci

  10. Ce n’est de la sorte qu’on peut ridiculiser ma ville natale !
    Cet article n’as pas de fond, ni même lieu d’être publier à de tel site…
    Tu l’as écrit pour être applaudit ou koi ?
    C’est pour attirer les occidentaux(touristes) ou les chassés ?
    Quelle est maintenant la partie meilleure ou attirante de Kinshasa ? Tu l’as cité, ni énumérer…. C’est désolant!
    Ce n’est pas un étranger qui doit écrire des histoires ou des choses attirantes pour ton pays où ta ville ! C’est bien bana mboka qui doivent faire la promo de leur ville et pays.
    Merci Teyama !!!

    1. Pourquoi parle tu ainsi de ma capitale ? Ouf j’suis congolais et tout ce que tu dit je ne jamais vu celà chez moi

      1. A mon humble avis,tout Homme doit être prudent,éveillé,clever n’importe où il pose sa valise.
        Que ce soit à Lagos ,Accra,Paris,Yohanesburg,Kinshasa,Abidjan l’HOMME doit être prudent .
        Ça fait quoi de donner un tips à quelqu’un qui vous a rendu un service.
        Nous n’avons meme pas besoin d’analyses avant d’être prudent dans la vie de façon générale

  11. Mais Kinshasa est aussi la principale entrée du Congo, donc l’image d’accueil et de la ville sont très mal présentées !

  12. C’est tout à fait vrai, j’ai l’impression de lire mon histoire à Kinshasa.

    Elle a oublié de dire que à Kinshasa les gens vous proposent de prendre un verre ou aller restaurant mais ils vont même pas dépenser un euro, tu es obligé de payer s pour 3 voir 4 personnes. En plus il commande la même chose que toi voir le plus cher, et quand arrive l’adition, ils vous regardez comme des chatons.

    Vraiment Kinshasa ville d’arnaque.

  13. Le nom pourboire n’a pas vu jour en Afrique et surtout pas au Congo, sinon donne nous le nom précis du pourboire en Lingala,kikongo, Tshiluba et Swahili. Arrêtez de publier des bêtises sur un peuple comme ça. L’homme blanc nous a apporté bcp des bêtises en Afrique et au lieu de vous moquer d’eux qui sont des fabriquants mais vous vous attaquez à nous les utilisateurs. Dis nous la première personne qui a utilisé le nom pourboire à Kinshasa et c’était en quelle année et à quelle circonstance?

  14. Les problèmes des kinois pour eux ils sont bien pour critiquer les autres qui viennent de villes de l’ intérieur du pays mais quand il s’agit de leur réalité ils n’acceptent pas et pourtant c’est vrais tous ceux que vous venez d’énumérer, alors comment on peux changer si on est pas conscient de ce qu’ on est? vraiment pour mon souhait on devrait délocaliser la capital sinon ce qui se fait à Kinshasa c’est pire, c’est même honteux en tant qu’une capital du pays.

  15. vous avez raison vous savez fère l’analyse se que vous dite est vrai moi aussi je vie à Kinshasa je connais toute ce réalité.

  16. J aimerai aussi lire CE qui est bien a Kinshasa, car c eat une ville dynamique et energetique Dan’s c contrast,

  17. Ah bon! Parlez aussi de Lubumbashi(Luano) qui reçoit aussi des étrangers chaque jour sinon vous risquerez d’effrayer le monde d’ailleurs qui aimerait bien nous rendre visite

  18. Nous savons que vous avez des réponses a tout, mais suis désolé parceque vous voulez pas de reproche, t’as mal fait voilà…… Tu peu répondre, mais vous perdez d’abonnés

  19. Je ne vois pas mal sur tout ce que notre ami vient de publier sur les realités kinoises. Ca va aider d autres personnes d être prudent une vie visiter kinshasa. Cela n est pas synônime de ventre son pays. Nous africains , ne voulons pas qu on nous dise pas la verité. Soyons honnêtes et realistes, l ami n a pas menti, il a seulement relaté la vie kinoise surtout pour ceux qui ont quitté le pays il ya longtemps. Soyins tolerants svp. Merci

  20. arretons d’intimider le rédacteur l’objectif d’un article c’est de dire le bon ou le mauvais côté des choses et je pense que ça revient au rédacteur d’écrire selon son inspiration. à la fin de cet Article il aborde quand même une page positive que vous pouvez aussi rédiger si vous êtes inspirer . mais franchement ce congo n’évoluera si nous refusons de nous dire des vérités en tout cas c’est pas cet article qui m’empecherait d’aller à kin pour mes affaires parce que chaque région à ces caprices et en parler c’-est pas un péché.

    jolie narration habari

  21. A Kinshasa la mendicité dépasse même les nombres des personnes qui vivent c grave ça risque mm de cassé le portuaire de la voiture

  22. Je n’ai jamais été à Kinshasa,
    Mais merci quand même pour cette éclaircissement des choses.
    Je serai plus que prudent lorsque j’y serais.

  23. Article interpellateur sur la gestion de notre image collective et cela appelle à une intervention collective des autorités publiques et la société civile afin que le choses changent réellement…

  24. A mon humble avis,tout Homme doit être prudent,éveillé,clever n’importe où il pose sa valise.
    Que ce soit à Lagos ,Accra,Paris,Yohanesburg,Kinshasa,Abidjan l’HOMME doit être prudent .
    Ça fait quoi de donner un tips à quelqu’un qui vous a rendu un service.
    Nous n’avons meme pas besoin d’analyses avant d’être prudent dans la vie de façon générale

  25. je suis à kin et je pense que cet article révèle toute la réalité de la capitale. Tout n’est doit pas être rose à kin alors arrêtez de croire que l’image de kin est ternie. Nous devons beaucoup travailler pour changer les choses non seulement ici mais partout en rd Congo.