article comment count is: 7

Les femmes de médias ne sont pas des instruments sexuels

Je suis une jeune femme amoureuse des médias et du marketing. C’est pour ça que je me suis inscrite à la faculté des lettres, à l’université.

Je me donne à fond pour acquérir une notoriété dans ce domaine.  Seulement, j’ai remarqué que derrière l’image que nous les femmes nous reflétons à travers les médias, se cache souvent une terrible déconsidération au niveau de la société. Plus grave, ce regard est couplé d’une tendance au harcèlement sexuel.

À travers ce billet, je raconte cette triste expérience personnelle à laquelle j’ai été confrontée pour en tirer des leçons et espérer changer la perception que la communauté se fait des femmes des médias.

Emission à téléphone ouvert, un cauchemar des femmes de médias

De nos jours, c’est devenu très important d’interagir avec les téléspectateurs et les auditeurs par des émissions à la radio ou à la télé.

Fan de cette pratique, j’ai été plusieurs fois dérangée par des hommes qui trouvaient une occasion pour sauter sur moi comme sur une proie. C’est is embêtant de recevoir un lot de messages venant des numéros inconnus qui ne cherchent que de coucher avec moi ! Pire, ces incultes insistent parfois dans leurs niaiseries jusqu’à m’envoyer des images de leurs nudités.

Ces actes ignobles constituent un harcèlement sexuel, à l’endroit des femmes innocentes qui ne font qu’exercer leur métier. Le problème, ai-je finalement commencé à comprendre, c’est que pour plusieurs personnes, femme de médias c’est synonyme de femme facile ou offerte à tous. C’est dingue !

Le calvaire des femmes de médias

La télé et le marketing sont des métiers qui exigent une certaine propreté. On est appelé à être chic et présentable. Fort malheureusement, ceci nous crée des problèmes supplémentaires. Quand on cherche à obtenir des services auprès de certaines organisations dans lesquelles les hommes pervers occupent des positions de supériorité, on est du coup victime du sexisme.

Vu tout ce qui précède, je pense que la résolution de ce problème dépend de la conjugaison de plusieurs efforts.

  • Des parlementaires (députés et sénateurs) qui doivent voter une loi spécifique de lutte contre le harcèlement des femmes de médias.
  • Du système judiciaire (juges, magistrats, procureurs et auxiliaires de la justice) pour gérer rationnellement les dossiers sur le harcèlement.

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (7)

  1. Je suis également une activiste des médias,il pose plusieurs problème à l’égard de la femme car plusieurs fois la femme est menacé par son courage ,son dévouement,son autoprise en charge ,alors dans ce cas il faut dire non aux actes non favorable,nous avons de potentiel laissé nous exercé notre métier dans la joie et quand on a sa vision on a toujours été combattu pour atteindre l’objectif

  2. la société sera toujours étonnée quand nous,femmes feront une diiference dans notre combat. quotidien…saches que ce combat demande notre conscience et notre plus grande determination !#étudiante en L1 Sic unikis.

  3. parfois les femmes de médias sont même à l’auteur de cette instrumentalisation sexuel, moi même je vécu cela lors de mon stage professionnelle en G3