Filles
article comment count is: 7

Et si on laissait nos « Ujana » tranquilles

Le Congolais est une espèce humaine unique au monde. Depuis plusieurs semaines le débat dans la capitale Kinshasa n’est plus sur la machine à voter, ni sur le retour de Moïse Katumbi, encore moins sur le dauphin de Kabila. Désormais dans la capitale congolaise on ne parle que des « Ujana ».

Selon l’entendement commun, l’« Ujana » est une fille mineure qui s’habille sans aucun sous-vêtement. Donc sans culotte, ni soutien-gorge. Tous les Kinois semblent scandalisés par ce phénomène, pourtant je pense que ces derniers s’y attaquent gratuitement ! Beaucoup avancent comme raison que le style vestimentaire des Ujana est contraire aux « valeurs africaines ». Laissez-moi vous décevoir, vous avez tort ! Les Africains, on ne s’habillait même pas avant la venue du colonisateur.

Dans une émission radiodiffusée, j’entends un homme qui réagit au téléphone : « Ujana, c’est pire que Kuluna. » Selon lui, ces filles détruisent des foyers et déshonorent des familles. Et là, j’étais plus que choqué. Comment oser comparer des gangs de rues à des jeunes filles qui n’ont commis comme crime que le fait d’être jeunes et avec des rondeurs qui résistent encore à la pesanteur et qu’elles veulent mettre en valeur ?

Ce qu’on reproche aux Ujana

On dit d’elles qu’elles se prostituent et sont des filles faciles qui se corrompent facilement avec un bon « poulet-mayo » de Kinshasa. On dit également que les Ujana ne sont pas du tout jalouses des femmes des maris avec qui elles sortent. Elles promettent à leurs amants qu’il n’y aura aucun désagrément du genre grossesses non désirées, scandale ou crise de jalousie. Et pour tout ça, on dit qu’elles sont une plaie pour la société congolaise. Certains vont jusqu’à demander que la police les traque. Une ONG nationale militant pour les « droits de l’homme » est même allée jusqu’à écrire au gouverneur de Kinshasa à propos des Ujana.

Bon, d’abord la question est : les Ujana présentées ainsi par les Kinois existent-elles vraiment ? Moi-même j’ai sillonné plusieurs quartiers de Kinshasa tous les soirs en août dernier. Je n’ai vu aucune Ujana ! À propos des valeurs africaines, je voudrais vous dire ici qu’un peuple du Kenya continue de se balader sans habits, que certains pygmées du centre de la RDC ne s’habillent jamais. Or ce sont des peuples authentiques d’Afrique ! Donc n’avancez même pas cet argument de « valeurs africaines ».

Pour moi je trouve dangereux que l’on veuille imposer un habillement aux filles. Qui oublie sa puberté et tout ce qui vient avec ? Ces hormones qui vous font vous sentir nouveau et émancipé ! Si nos jeunes sœurs, avec la chaleur de Kinshasa, veulent s’habiller sans s’encombrer avec des soutifs, où est le problème ? Laissez nos Ujana tranquilles. Par contre, je suis pour la protection des filles mineures dont on abuse ! Je suis aussi contre la prostitution des mineures, seulement il ne faudrait pas confondre les choses et se tromper de cible.

 


Vous pouvez relire sur Habari RDC : RDC : une République « Ujana » ?

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (7)

  1. C’est à moi de décevoir le rédacteur de cet article bidon qui estime que les tenues des Ujanas ne contrastent pas avec les moeurs et cultures africaines car selon lui, les africains ne s’habillaient pas avant la venue des colonisateurs.
    Monsieur, vous avez une mentalité d’un nègre aliéné qui croit que son histoire commence avec la colonisation, et ben, vous avez une mentalité de colonisé. Avant la venue de ces colons, rappelez-vous, qu’il avait bel et bien des empires et royaumes en Afrique. Il y a avait une civilisation negro africaine avec des Universités comme celle de Tombouctou.
    Quand les navigateurs européens arrivèrent dans la baie de Guinée et accostèrent à Vaida, les capitaines furent étonnés de trouver des rues bien aménagées bordées sur une longueur de plusieurs miles par deux rangées d’arbres: ils traversèrent la campagne durant des jours recouvertes de beaux champs, habitées par des hommes vêtus de costumes éblouissants qu’ils avaient tissés eux-mêmes! plus au sud, dans le royaume du Congo, une foule grouillante habillée de soie et de velours, de grands états bien ordonnés, des dirigeants puissants, des industries riches. (ils étaient) civilisés jusqu’à la moelle des os! Et telle était la situation des pays de la côte Est, au Mozambique, par exemple. >>

  2. si les africains ne s’habillaient pas avant l’avènement de l’homme blanc,ce n’est pas la raison qui justifie le fait que nous devons détruire les futures générations de part notre habillement!!!cherche t’autres arguments a ce sujet !!!

  3. Je trouve qu’il ya une certaine contradictoire dans cet article.
    Suis pas d’accord avec le fait qu’avant la colonisation ( les blanc en Afrique par l’esclavage), on ne s’habillait pas.
    Moi j’ai une documentation qui démontre que les noirs (nous autres) ont créaient des tissus et on s’habillait.
    Franchement il faut revoir la documentation.

  4. Monsieur je suis déçu par votre article et sincèrement
    Sachez également que ses hormones qu’elle veulent a tout prix faire ressentir
    Nous tous ,nous les avons ressenti et jamais a notre époque il y eu de telle chose
    Ça c’est ce qu’on appelle dépravation au vrai sens du mot