article comment count is: 5

Moïse Katumbi, un leader qui craint la prison ?

L’opposant Moïse Katumbi promet de rentrer en RDC au moment du rapatriement de la dépouille d’Étienne Tshisekedi. Il a fait cette annonce lors d’une messe en mémoire du sphinx de Limete à la basilique de Koekelberg à Bruxelles. Seulement voilà, ce n’est pas la première fois que l’ancien gouverneur du Katanga promet de revenir au bercail.

Si cette nouvelle annonce de Katumbi a réjoui ses partisans, un certain pessimisme persiste quant à son retour réel au pays. Le président du Tout puissant Mazembe devient coutumier de ce genre d’annonces qu’il ne réalise pas. Il avait promis de revenir au Congo lors du retour triomphal de Tshisekedi le 27 juillet dernier mais n’a pas tenu parole ; le sphinx est rentré seul après deux ans de séjour médical en Belgique.

Katumbi a aussi été le grand absent du meeting de Tshisekedi le 31 juillet à Kinshasa. C’était pourtant un rendez-vous incontournable où les têtes d’affiches de l’opposition congolaise étaient réunies pour communier avec la population. Moïse Katumbi accusa le pouvoir de Kinshasa de ne pas avoir autorisé l’atterrissage de son jet privé.  

Absent du pays le 19 décembre

Le dernier grand rendez-vous manqué du candidat du G7 à l’élection présidentielle, était la date du 19 décembre 2016. Avant cette date, l’opposant annonçait encore une fois à travers les médias internationaux qu’il serait à Kinshasa pour être aux côtés du peuple. Il n’est toujours pas venu. Nouveau raté !

Sans tenir aucune de ses promesses de retour, voilà qu’il annonce encore de revenir  à Kinshasa, cette fois-ci avec la dépouille d’Étienne Tshisekedi. Difficile de le croire. Tout le monde sait que Moïse Katumbi craint de se faire arrêter dès son arrivée sur le sol congolais. Beaucoup de Congolais pensent aujourd’hui qu’il ne reviendra pas de sitôt en RDC et le comparent à  un commandant qui abandonne ses troupes au front.

D’une évacuation médicale à l’exil politique

L’opposant Moïse Katumbi a quitté la RDC pour des raisons de santé. Son absence ressemble de plus en plus a un exil politique maintenant qu’il est guéri. Il craint certainement de devoir purger la peine de 36 mois de prison prononcée contre lui par le tribunal de Lubumbashi, pour une affaire de spoliation d’immeubles. Si après la mort de Tshisekedi, Moïse Katumbi a déclaré avoir perdu un modèle, il doit savoir que le sphinx de Limete n’a jamais eu peur de la prison. Etienne Tshisekedi a plusieurs fois été mis en prison dans sa lutte pour la démocratie. Là est la grande différence entre les deux hommes.

Un peu de courage Monsieur Katumbi !

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (5)

  1. En effet, Monsieur Moïse Katumbi n’a pas l’air de badiner quand il prend les choses au sérieux le Moïse que les lushois et les kinois… connaissent il finira par tenir sa parole Monsieur Kabila n’est pas un obstacle et il ne pourra jamais l’être pour notre nouveau président.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.