L'équipe de basketball de RDC champion de l'AfroCAN 2019
article comment count is: 7

Oubliés par nos dirigeants, les Léopards de basketball remportent l’AfroCAN au Mali

Un sacre dans la douleur. Le basketball masculin congolais vient d’accoucher de son premier trophée continental à l’AfroCAN 2019. Un exploit qui n’a pourtant pas été le fruit d’une bonne préparation. Bravo à nos basketteurs.

Arrivés à Bamako au Mali pour participer à l’AfroCAN, un championnat réservé aux joueurs locaux, les Léopards n’étaient pas comptés parmi les favoris de cette première édition à laquelle prenaient part de grandes nations du basketball africain. La Fédération avait même dû contracter des dettes pour permettre à l’équipe de se déplacer.

Pareil en 2017 lors de la Coupe d’Afrique de basket en  Tunisie. Pourtant côté football, la prime était de 10.000 $ par match à la CAN Egypte 2019 ! Malgré cela, nos Léopards de football ont été sortis de la compétition dès les huitièmes de finale.

Matchs de l’AfroCAN de basket suivis grâce aux réseaux sociaux

Privés de retransmission de matchs de l’AfroCAN de basketball à la télévision, les fans congolais se sont rabattus sur les réseaux sociaux, pour s’informer du déroulement de la compétition.

La Fédération congolaise, sollicite même l’implication de la Fédération internationale de basketball (FIBA), pour faire passer le direct des matchs des Léopards sur sa page Facebook et sur Youtube. Et à chaque victoire, les plus fervents supporters ne cessaient de taguer les autorités congolaises présentes sur les réseaux sociaux pour attirer leur attention sur le sort de l’équipe.

Mais quand la RDC réalise l’exploit de battre l’Angola (super favorite) en demi-finales, les déçus du foot se réveillent. Des messages de soutien affluent. Tout d’un coup, l’opinion publique prend conscience que la nation est représentée quelque part au plus haut niveau. C’est alors qu’on commence à s’intéresser aux primes des joueurs, au traitement discriminatoire dont ils font l’objet au pays, et à leurs conditions d’entraînement.

La victoire révèle des opportunistes

Ce sacre de l’équipe nationale de basketball me rappelle celui des footballeurs congolais dans le même contexte au premier Chan en 2009 en Côte d’Ivoire. C’est quand ils ont remporté la finale que des sponsors et autres « mécènes » se sont rués pour poser avec les joueurs devant les caméras.

Chères autorités, le sport ne se résume pas qu’au football. Le tennis, le volley, le cyclisme, l’athlétisme ou le basketball sont également des disciplines sportives qui méritent l’égalité de traitement et de considération. Alors que des millions de dollars ont été engloutis dans le football en termes de primes et de préparation pour un résultat négatif, un minimum d’assistancce aurait suffi pour réconforter ces vaillants basketteurs afin qu’ils sentent que les autorités de leur pays les soutiennent. Hélas, ils se sont battus seuls et ont remporté le trophée continental, hissant plus haut le drapeau congolais. Bravo à nos Léopards de basketball.

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (7)

  1. Parfois les belles surprises arrivent là où on s’y attend le moins et cela crée une opportunité de mieux communiquer et réussir à inverser les tendances.

  2. J’ai tendance à dire que le soutien de nos dirigeants est une malédiction que nos athlètes doivent se passés. Des médiocres. Félicitations nos gars et Courage

  3. Ce ne que normale
    Car l’on faisait la différence entre la #FIBA et La FIFA , on voit la FIFA très riche que FIBA alors sur ce sujet
    Les autorités ne devraient pas réagit ainsi ,ils devaient faire la part de chose en respectant chaque discipline sportif

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.