article comment count is: 2

Je l’aime, mais je ne peux pas lui dire

Mado est une jeune kinoise qui va avoir 24 ans dans quelques mois. Elle habite l’un des quartiers calmes de Kinshasa. Son cœur n’est plus tranquille depuis que ses yeux ont croisé ceux de Robert, un jeune homme beau et intelligent, mais plutôt réservé. Mado est tombée amoureuse, mais elle ne peut rien lui dire.

C’était un samedi soir. Mado est invitée à une soirée chez sa meilleure amie, Mélanie. Il y a d’autres invités : des amis de fac, des cousins, des parents et des visages peu familiers. Au milieu de cette foule, le regard de Mado est ébloui par un visage, celui d’un bel inconnu aux airs toujours réservés. Fascinée, elle se demande comment se rapprocher de ce beau-gars. Elle hésite : aller vers lui ou pas ? Lui dire bonsoir ou non ? Trop d’idées se bousculent dans sa tête…

La soirée est passée, le jour se lève. La jeune demoiselle est encore dans son lit. Dans sa tête, elle revoit le film de la fête où elle était la veille, et se rappelle du garçon. Ce Robert qu’elle aime et qui n’ose jamais s’intéresser à elle. Mado se lève, prend sa douche et s’habille. Elle part voir son amie Mélanie et lui raconte son coup de foudre. Mélanie est surprise par les propos de Mado, mais elle accepte de lui arranger un rendez-vous avec Robert. Elle promet de le faire dès qu’elle le pourra. Mado est aux anges ! Elle va pouvoir revoir l’homme qui hante son esprit depuis la nuit dernière.

Etre uniquement une amie ?

C’est dans une crèmerie en ville que se rencontrent les deux amies. La glace à la noix de coco, c’est la saveur préférée de Mado. Elles sont là depuis une demi-heure, mais Robert ne s’est pas encore présenté. La porte de l’entrée se pousse et se referme chaque fois, les gens entrent et sortent. Robert arrive, finalement. Il répond à l’invitation de Mélanie qui date de quelques semaines. Tous les trois, ils passent un agréable moment ; ils rient beaucoup. Mado et Robert font connaissance et s’échangent leurs numéros de téléphone ; ils promettent de se rappeler. Mado est vraiment heureuse, mais elle ne veut pas se pâmer de joie devant Robert. Elle fait semblant de ne rien ressentir, mais c’est certain que ce jour est l’un de plus beaux de sa vie…

Dring, dring, dring… Le téléphone sonne. « Allo, tu vas bien ? Notre rendez-vous de cet après-midi tient toujours ? ». « Coucou Robert ! Oui, ça tient toujours. Voyons-nous à la grande pizzeria du centre-ville ». « Parfait ! A tout l’heure. » Robert et Mado ont confirmé leur prochain rendez-vous. Les deux jeunes se racontent ce qu’ils ont vécu pendant la semaine. Mado observe tous les faits et gestes de l’homme en face d’elle. Cependant, ce dernier n’en sait absolument rien. Ça fait plusieurs semaines qu’elle se bat contre ce qu’elle ressent. Elle veut le lui dire à tout prix pour être libre… « Robert, j’ai quelque chose à te dire », lance Mado. « D’accord, je t’écoute ». Mado hésite. Robert attend… Finalement Mado se lance : « Tu sais Robert, je t’ai beaucoup observé depuis qu’on se connaît. Et j’ai remarqué que tu es passionné par la polytechnique. Je souhaite vraiment que tu réussisses dans ce domaine après tes études ». « Merci Mado. C’est génial que tu aies pu voir ça. Les autres personnes ne le comprennent pas », répond Robert. Mado veut aller plus loin… Elle est décidée à exprimer ses sentiments :

« Robert ? ». « Oui Mado. C’est quoi cette tête que tu fais ? ». « Quelle tête ? Je vais bien. T’inquiète ! Je voulais juste te dire que je t’… Euh… en fait, mon chat a disparu ».

Quelle sera la réaction des autres ?

C’est la fin de la soirée, et les deux nouveaux amis se séparent. Robert a adoré avoir passé ce moment avec Mado. « Merci pour ta disponibilité. C’était cool », lui dit-il. Mado est émue, mais c’est timidement qu’elle dit : « Merci. » De retour chez-elle, Mado s’en veut terriblement ; elle n’a rien pu faire. Elle pleure parfois. Au-delà de son amour pour Robert, elle se voit contrainte de souffrir en silence. Mado a peur de la réaction de Robert qui peut-être ne la comprendrait pas ; elle ne veut pas être la risée des autres. La jeune fille se pose plein de questions : « Puis-je exprimer mes sentiments amoureux en premier à un homme. Comment le prendrait-t-il ? Que diront les autres quand ils l’apprendront ? »  Elle refuse qu’on la traite de « dragueuse ».

Les jugements des observateurs seront surement trop durs, elle ne les supportera pas. Pendant ce temps, son cœur continue à brûler d’amour… Devrait-elle retourner vers Robert pour lui avouer ses sentiments ou croupir dans son calvaire ?

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (2)

  1. Mado, tu sais, tous nous souffrons en silence des sentiments que nous ressentons pour les autres.
    Parfois incapable de les avouer, mais plus nous gardons silence, plus nous nous faisons du mal.
    J’étais victime, moi aussi, de resensations envers une fille que j’aimais tellement, mais le jour où j’ai osé lui déclarer ma flamme avec tout coeur, je me suis sentis libéré d’une grande charge.
    De même,  » Mado « , crache le morceau, arrête d’aller par quatre chemin;
    Si Robert a les mêmes sentiments pour toi, tu auras gagné la partie.
    Le grand conseil :  » Aime-le sous réserve, de peur que tout ne dégrade au cas où Robert ne ressentait rien pour toi « .
    Bonne Chance Mado <3 !

  2. Donc malgré on dit que ce l’homme qui doit manifesté les premières intensions chez la femme mais s’il en est que le 2 s’aiment la femme peut le faire en premier et cela peut ressucité aussi l’amour dans le gar.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.