article comment count is: 0

RDC vs Côte d’Ivoire à la CAN : enjeux et retrouvailles

L’entraineur Florent Ibenge se demande peut-être pourquoi il y a toujours « un troupeau de pachydermes ivoiriens » sur plusieurs de ses sorties à la Coupe d’Afrique des Nations. Ce sera encore le cas ce soir à Oyem au Gabon. Les supporters congolais, quant à eux, ne s’attendent qu’à voir mieux en terme de qualité de jeu.

Malgré la dernière victoire contre le Maroc, les fans congolais n’ont pas été rassurés, loin de là. Leur souhait est sans doute de voir les Léopards obtenir enfin une victoire convaincante contre une grande équipe africaine.

Les enjeux de la rencontre

Pas besoin d’être un super analyste sportif pour comprendre que l’enjeu du match de toute à l’heure est la qualification de nos fauves en quart de finale. Notre onze national a l’occasion de se qualifier dès la deuxième journée. Une performance qui na rarement été réalisée depuis des décennies. Une victoire ce soir suffirait largement à faire le bonheur des fans.

L’autre enjeu est sans doute la chance qu’a notre équipe de s’affirmer comme l’une des valeurs sûres du football africain. Cela fait longtemps que nous n’avons réussi à gagner contre un gros client en phase finale de la CAN. Arriver à  « Scalper » ces Ivoiriens aujourd’hui serait un fait d’arme décisif dans la marche de nos vaillants footballeurs vers un nouveau sacre continental . Et l’épopée n’en sera que glorieuse.

Et les retrouvailles

Les Léopards vont retrouver une Côte d’Ivoire qui les avait battus 3 buts à 1 lors de la dernière CAN. Il y aura sans doute un parfum de revanche toute à l’heure à 18 heures de Lubumbashi. Quand bien même le sélectionneur Florent Ibenge a rejeté toute idée de revanche. « Pour l’instant on est leader. L’objectif est d’être dans les deux premiers », a dit l’entraineur congolais.

Dans la même veine, on va assister également à des retrouvailles entre deux gardiens : le Congolais Ley Matampi et l’Ivoirien Sylvain Gohu, tous deux sociétaires du TP Mazembe. De quoi spéculer sur celui qui sera considéré comme le gardien titulaire du club du président Moïse Katumbi. Les performances dont chacun d’eux  aura fait montre aujourd’hui seront peut-être déterminantes.

Il ne me reste qu’à souhaiter bonne chance à nos 11 ambassadeurs à cette compétition. Vive les Léopards  !

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.