Russie 2018 : les Léopards regarderont les matchs à la télé

Aurait-on pu parier un seul franc sur ces Léopards ? A moins d’être animé d’une foi démesurée, personne ne pouvait donner cher pour l’avenir de nos 11 ambassadeurs du football. Dans un stade largement boycotté par les supporters kinois, les poulains de Florent Ibenge ont donc bu le calice jusqu’à la lie. Quels enseignements tirer de cette sortie ?

En foulant la pelouse du stade des Martyrs, les léopards avaient au moins la certitude de ne pas subir la pression du public tout au long du match. Et on attendait d’eux au minimum un bon match contre une équipe de Guinée battue 2  buts à 1 l’an passé. Néanmoins, le Sili national n’avait pas non plus rien à perdre. D’où, un match aussi équilibré que soporifique.

Une première mi-temps et rien à se mettre sous la dent

A l’attaque, ni Junior Kabananga, ni Mubele Ndombe n’ont pu inquiéter sérieusement le gardien guinéen. Le jeune Niskeens Kebano essayait par contre de secouer le mur des défenseurs adverses. A la vingt-septième minute, il servait Magoma dans l’axe. Le tir de ce dernier passait au dessus de la barre transversale. Du coté de la défense, Marcel Tisserand n’était pas le joueur le plus rassurant. Une perte de balle de sa part à la vingt-cinquième minute a permis aux guinéens d’entreprendre une contre-attaque qui a mis en difficulté le gardien congolais.

De l’autre coté, on a vu quelques individualités à l’instar du capitaine F.Kamano.

Bref, une première période terne.

Une seconde mi-temps décevante

Décevant est sans doute un euphémisme, car c’est au terme de cette période que les joueurs congolais ont définitivement été débarqués de la course au mondial. En  en même temps se jouait Tunisie-Lybie. Il fallait espérer une défaite des Tunisiens pour voir nos chances de qualification se réaliser. Ce qui n’a pas été le cas. C’est aussi au cours de la même période que les meilleures actions ont eu lieu à l’instar de 4 buts marqués de part et d’autre.

Etant donné la prestation médiocre de deux attaquants, Kabananga et Mubele, il a fallu compter sur Niskeens Kebano qui a été à la fois passeur décisif et buteur. C’est à ce dernier que je décernerais volontiers le titre d’homme du match. Avec un motif d’espoir car il est jeune et il incarne véritablement l’avenir.

Articles récents

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 réflexions sur “ Russie 2018 : les Léopards regarderont les matchs à la télé ”

  1. Article intéressant où je pense que vous auriez pu tout de même mentionner que les léopards n’ont pas totalement démérité dans ces éliminatoires car sur 6 matchs, on a eu 4 victoires, 1 nul et 1 défaite.
    Le Coach IBENGE a aussi été à la hauteur.