article comment count is: 0

Le système éducatif africain, un désastre

L’enseignement en Afrique francophone laisse beaucoup à désirer. Il se caractérise par l’incompétence des enseignants, le très faible niveau des élèves, mais aussi par le désintéressement des États qui n’investissent pas grand chose pour la promotion d’un système éducatif de qualité pour tous. Voici le tableau sombre du système éducatif africain tel que peint par 11 médias d’Afrique francophone dans le cadre du projet Naila de CFI.

En RDC, étudier est un parcours du combattant

Dans le Congo profond, pour scolariser les enfants, il faut consentir à de grands sacrifices. Les élèves sont souvent contraints de parcourir des dizaines de kilomètres juste pour trouver une école. Certains doivent utiliser des pirogues au quotidien pour traverser la rivière et atteindre la seule école des environs. Et dans la plupart des cas, les établissements scolaires ne sont pas viables. Une situation qui ne peut manquer d’impacter négativement le rendement scolaire. Pour en savoir plus, cliquez sur ce lien.

Au Togo, plusieurs élèves partagent un même banc pupitre

Alors que le nombre des élèves s’accroît de plus en plus au Togo, les places assises quant à elles font cruellement défaut dans les établissements scolaires. Les écoles sont débordées à tel point que l’on peut retrouver trois voire même quatre élèves sur un seul banc pupitre. Lire les détails ici.

Ces écoles privées qui pullulent à Kinshasa

Kinshasa, la capitale congolaise abrite de nombreuses écoles privées à vocation internationale. Les frais scolaires y sont si exorbitants que seuls les plus nantis de la société ont la possibilité d’y envoyer leurs enfants. Découvrez quelques unes de ces écoles et la moyenne des frais à débourser par année pour un enfant dans cet article.

Non aux frais scolaires officieux imposés aux élèves !

L’imposition faite aux parents ivoiriens, par les responsables d’établissements publics, à payer des frais officieux en début de chaque année scolaire est un fléau qui gangrène le système éducatif de la Côte d’Ivoire. Colère et impuissance des parents d’élèves ivoiriens souvent surpris de devoir payer des frais non reconnus par le ministère de l’Education… Retrouvez certains témoignages des parents en relisant cet article.

Un livre fait polémique au Cameroun

« L’excellence des sciences cinquième », un livre actuellement au centre de la polémique au Cameroun. Pour cause, ce manuel destiné aux élèves de plus ou moins dix ans, aborde dans l’un de ses chapitres les questions de sexualité telles que la pédophilie, la fellation, le cunnilingus ou encore l’homosexualité. Les avis des uns et des autres sont à retrouver ici.

Pourquoi les Maliens se désintéressent-ils de la lecture ?

Trois facteurs empêchent les Maliens de cultiver leur goût de la lecture. Il s’agit du poids de la tradition orale et la responsabilité des parents d’élèves. La tradition orale semble plus forte que les livres au Mali. Le troisième facteur et non le moindre, vous pouvez le découvrir dans cet article.

Un enseignement inadapté à la réalité

Toujours au Mali, les besoins de la société évoluent avec le temps mais pas le système éducatif dont la dernière réforme remonte à 1962. Conséquence, l’école se résume de nos jours à une usine de production de chômeurs en masse. A propos, visionnez ce débat rappé ici.

Quand l’élève échoue, c’est la faute de son enseignant

Les échecs aux examens se multiplient au Bénin. Les élèves et leurs  parents, ainsi que certains responsables des syndicats n’ont pas tardé à se trouver un bouc émissaire, il s’agit de l’enseignant. Pour en savoir plus, relisez cet article.

Baisse du niveau scolaire des élèves au Niger, la responsabilité est partagée

Pointés d’un doigt accusateur, les enseignants du Niger refusent d’endosser seuls la responsabilité de la baisse du niveau de l’enseignement dans leur pays. Tout le monde est fautif, soutiennent-ils. Les détails sur ce sujet sont repris ici.

Des écoles publiques, peut sortir un enseignement de qualité

De plus en plus délaissées par les élèves au profit des écoles privées, les écoles publiques de la Guinée continuent cependant d’assurer une bonne éducation. La preuve dans ce billet présenté de manière plutôt décalée.

  1. RDC : Quel rendement scolaire avec un système éducatifs sans infrastructures?
  2. Niveau du système éducatif 9/11 : plus de 200 élèves pour 70 places assises par classe au Tchad
  3. RDC : Kinshasa à l’ère de la prolifération des écoles “internationales” au coût prohibitif
  4. Ecole primaire gratuite au Togo : la charrue devant les bœufs ?
  5. Rentrée scolaire : les frais d’inscription aux enchères dans les établissements publics
  6. Programmes scolaires : Un livre de sciences naturelles divise la communauté éducative
  7. Mali : ces raisons qui expliquent le désintérêt des élèves et étudiants pour la lecture
  8. Débat rappé : le système éducatif malien, une fabrique des chômeurs
  9. Benin – éducation : enseignants, brebis galeuses de l’école (Reportage)
  10. Niger : La baisse de niveau scolaire prend de l’ampleur
  11. Ecole publique vs école privée : Toto de rechute scolaire

 

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.