Crédit : photo tiers
article comment count is: 0

La taxe RAM reste une arnaque officielle !

Je me demande toujours pourquoi il faut autant d’opiniâtreté à mentir et à faire du mal quand on est investi de pouvoirs publics. Et pourquoi pas autant d’acharnement pour en finir avec l’insécurité, le vol, les détournements et la haine tribale qui tuent le Congo ?

J’ai suivi le ministre Kibasa que beaucoup surnomment avec raison désormais « ministre du RAM ». Rien de convainquant. En tout cas, dans ses arguments, j’ai entendu des contre-vérités et de la trahison.

Des vérités qui changent chaque fois

En effet, depuis le début de la controverse autour du Registre des appareils mobiles, le ministre ne cesse de changer de versions. Sécuriser les Congolais de la contrefaçon, constituer un registre, payer Internet pour les étudiants sur les campus, et aujourd’hui, soutenir la gratuité de l’enseignement…

C’est beaucoup d’éléments qui changent à chaque fois qu’il doit s’expliquer. Tout donne à croire qu’il s’agit d’une taxe qui a été conçue sans objectifs précis et sans études préalables. En fait, le ministre nous a trahis.

Pensons déjà à une plainte contre le « ministre du RAM »

On sait qu’en tant que ministre, il ne paie pas ses crédits de téléphone : c’est la République qui s’en charge. Même quand il doit appeler pour des contacts privés. Il n’est donc pas frappé par cette taxe de la honte, décriée par de nombreux utilisateurs de téléphones.

Le plus énervant est qu’on ne veut pas dire la vérité, même devant les élus qui représentent la nation. Pourquoi autant de légèreté ? Il suffit de réaliser que les Congolais rejettent cette taxe ridicule et passer carrément à autre chose.

Je crois que si le ministre ne recule pas, il faudra porter plainte contre lui. Comme ça il pourra s’expliquer devant la justice pour taxes illégales, voire pour vol.

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion