Crédit : photo tiers
article comment count is: 0

Et si on vendait la RTNC à Elon Musk ?

Après le rachat de Twitter, il m’est venu l’idée de réfléchir à l’éventualité de la vente de notre « Eglise au milieu du village » à un personnage de la trempe de Elon Musk. Ce scénario peu probable ne manque pas d’intérêt. Cela m’a permis d’explorer les conséquences de la privatisation de l’unique outil audiovisuel d’information publique qui est sous le feu des critiques depuis si longtemps.

Dans l’hypothèse que j’avance dans cet article, Elon Musk n’est pas juste le milliardaire fantasque et libertaire américain. Il représente ici toute personne immensément riche et qui se porterait candidat au rachat de notre radio-télévision publique et s’en donnerait les moyens. Il est aussi représentatif de toutes les personnes qui militent pour un Etat moins fort qui ne s’occuperait que de ce qui est régalien. Alors, quelles conséquences si ce type de personnage « faisait main basse » sur le diffuseur public ?

     1)Une liberté de parole accrue mais aucun filtre

Ça y est, la RTNC n’est plus un média où l’on surveille de très près la prise de parole publique. Il n’est plus besoin de déposer une copie écrite à l’autorité de tutelle avant de monter sur le plateau. Le ministère de la Communication n’est plus l’institution qui fait et défait les carrières des gens au sein de notre média public. Tout le monde prend la parole et est content de faire part de ses pensées en toute liberté.

Mais hélas ! Les uns et les autres rivalisent de propos outranciers. Les régulateurs sont dépassés et personne ne semble capable de maitriser la situation.

    2) Spéculation et bluff

Prenant ses aises depuis son bureau climatisé ou son jet privé, le milliardaire aime user de sa liberté de parole pour chauffer les marchés. Particulièrement intéressé par les actifs volatils comme la politique, il n’hésite pas à acheter des espaces publicitaires sur la RTNC pour balancer des propos tantôt favorables, tantôt défavorables au sujet de la gouvernance publique. Etant donné son aura, ses interventions rythment désormais les discussions au Parlement et peuvent servir d’orientation à l’action du gouvernement.

    3) De l’argent à gogo mais pourquoi faire ?

Grâce aux énormes richesses du milliardaire, la RTNC peut se prévaloir de détenir un matelas de plusieurs centaines de millions de dollars. Mais à quoi servirait cet argent ? Bien malin celui qui va sortir un plan de décaissement qui puisse répondre à tous les enjeux. Question centrale : comment faire de la RTNC à la fois une machine à cash et une plateforme d’expression des Congolais dans leur diversité ?

   4) Un management agressif

Les employés de la RTNC ont désormais chacun un contrat de performance. La barre est placé désormais ci-haut que ceux qui ne s’adaptent pas préfèrent prendre leur retraite anticipée. Pour annoncer les couleurs, Elon Musk n’a pas hésité à passer au journal de 20h pour tancer certains « fainéants » comme ceux qui ont commenté la dernière session du Parlement.  Gare à ceux qui n’ont pas d’yeux pour voir ni d’oreilles pour entendre.

Ma question aux lecteurs : que pensez-vous d’une telle situation ?

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion