article comment count is: 0

RDC : à quoi sert le Premier ministre ?

On ne peut cesser de s’interroger sur la complexité du  système politique de RDC et les défis qui attendent le nouveau gouvernement. En théorie, c’est le Premier ministre qui est chargé de mettre en œuvre la politique du gouvernement. Mais comme on le sait, en RDC comme ailleurs, rien ne peut se faire sans l’aval et la volonté du  président de la République.

Malgré tout, le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilukamba a un autre rôle à jouer et pas le moindre. Dans un contexte de  cohabitation comme celui du gouvernement actuel, il a la possibilité d’empêcher le chef de l’Etat d’entreprendre quoi que ce soit qui nuirait au camp Kabila. Se pose alors la question : à qui le Premier ministre doit-il être loyal ? A l’ancien président Joseph Kabila, dont il représente les intérêts au  gouvernement, ou au président Felix Tshisekedi, à qui il doit rendre des comptes ?

Peut-il servir deux maitres à la fois ?

La réponse est qu’il doit être loyal à ces deux maitres, dont les intérêts ne sont pas toujours compatibles. S’il penche trop pour Felix, le camp Kabila l’accusera d’être vendu. Et s’il accorde trop d’importance à défendre les intérêts de Kabila, il devra mettre des bateaux dans les roux du président, et celui-ci n’hésitera pas à le virer.

Mais le plus dur pour le Premier ministre sera de répondre aux aspirations de la population. Les jeunes (et les moins jeunes) ont besoin d’emplois, et le pays a besoin de retrouver sa sécurité. C’est une bonne chose que le président des rebelles rwandais FDLR ait été neutralisé, mais beaucoup reste à faire pour mettre hors d’état de nuire tous les groupes armés qui sèment la terreur dans l’est de la RDC. On attend que le gouvernement fasse tout pour vaincre une fois pour toutes le virus mortel d’Ebola. Sur ces points et sur beaucoup d’autres, le Premier ministre doit montrer qu’il n’est pas un figurant et qu’il est à la hauteur de son rôle de chef du gouvernement. Si le gouvernement échoue, c’est le Premier ministre qui sera sacrifié, même si on sait que son vrai pouvoir est très limité par rapport à celui du président.

L’expérience : son meilleur atout

Mais Sylvestre Ilunga a une carte en mains : son expérience. Il a servi Mobutu, il a servi Kabila, et maintenant il sert Tshisekedi. Il a occupé tous les postes imaginables au sommet de l’Etat. Il connait la politique congolaise mieux que quiconque. Si le président Felix incarne la jeunesse, le Premier ministre incarne le savoir-faire, et on peut reconnaitre qu’il est l’un des meilleurs éléments du système Kabila. Malgré son âgé avancé, il est toujours capable de surprendre le peuple congolais, et de montrer qu’il n’est pas là juste pour servir les intérêts des politiciens, et que les intérêts du peuple ne sont pas oubliés.

Et puis, le président Felix semble très confortable en politique étrangère, et on a l’impression qu’il passe le plus de son temps en avion plus qu’en RDC. C’est là l’opportunité pour le Premier ministre de montrer qu’il est capable de gérer les questions de politique intérieure, même quand le président n’est pas là.

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (0)

  1. Nous attendions une analyse critique (bon et mauvais) du premier discours de chef de l état sous le tribune de nations unies. Assez entendue de Kabila, de sa loyauté le chef c l président actuel ! laissons Kabila dans son coin calme! Avancons pour le bien du Congo les Amis,

  2. Moi en particulier je n’attends pas seulement que le gouvernement C’est bien au travail le Congo est notre pays à tous avant de voir un dirigeant d’un pays on voir d’abord son peuple alors Moi aussi la population nous avons une part de responsabilité d’accompagner ses gouvernements en contribuant dans notre bien-être quotidien à travers des petites siestes nous allons bâtir une grande nation au milieu de l’Afrique je crois au fond de moi l’avenir du Congo est beau Ces changements qu’on veut voir viendra de nous la population