article comment count is: 0

Boni et Bob, des enfants abandonnés car albinos

Boni et Bob (noms d’emprunts) sont deux frères albinos dont les parents sont tous les deux noirs. Ces deux garçons de 8 et 6 ans, nés à Kinshasa, vivent actuellement à Goma, pris en charge par une bonne samaritaine. Comment se sont-ils retrouvés à Goma ? L’histoire fait pitié. Ils avaient été embarqués dans un avion par leurs propres parents, destination Goma où ils ont été purement et simplement abandonnés dans la rue. Depuis, aucune nouvelle de ces parents impitoyables. C’était leur façon de se débarrasser de ces deux petits albinos qu’ils considéraient comme deux malédictions.

L’histoire de Boni et Bob n’est pas originale au Congo. Avec tous les préjugés des coutumes, de la société et des religions, être albinos est une souffrance quotidienne. Les albinos sont accusés de sorcellerie ou, comme Boni et Bob, ils sont considérés comme une malédiction. Souvent on les kidnappe et les organes de leurs corps sont utilisés à des fins mystiques.

Nous l’avons dit : Bob a six ans. Il est le plus jeune des deux frères. Il ne cesse de se gratter le corps. Sa peau toute blanche est couverte de boutons rouges qui lui créent des démangeaisons. Bob est accompagné d’Espérance, la femme qui les a ramassés aux alentours de l’aéroport de Goma. Le petit enfant raconte : « J’étais en deuxième année primaire, à l’école Saint Georges de Kinshasa. Je ne comprenais pas pourquoi papa et maman n’étaient pas gentils avec nous. Et souvent, ils se criaient dessus en parlant de nous, leurs enfants « Ndundu » (albinos en lingala Ndlr ). » À chaque fois, Bob s’interrompt pour se gratter et essuyer ses larmes, avant de poursuivre : « Nos parents nous ont mis dans l’avion sans nous donner aucune précision sur où ils nous emmenaient. Ils disaient juste que tout allait bien se passer. Mais à l’aéroport de Goma, ils nous ont abandonnés mon frère et moi. Nous sommes restés seuls en train d’errer autour de l’aéroport, jusqu’à ce que maman Espérance nous ait pris chez-elle. »

Le combat d’Espérance : faire accepter Boni et Bob dans sa famille 

Espérance Mungubi, la bienfaitrice explique qu’au départ c’était compliqué pour elle de vivre avec les deux nouveaux enfants albinos. Le premier défi était de convaincre son mari d’accepter et d’héberger ces deux enfants. Mais il y avait aussi un défi financier, car la famille d’Espérance n’a pas assez de moyens. Au final, la famille d’Espérance a adopté ces deux nouveaux venus. « Vivre avec eux a fait comprendre à toute ma famille que les albinos sont des personnes comme nous ! », déclare Espérance.

La police spécialisée dans la protection de l’enfant a loué la bonne foi d’Espérance, mais lui a conseillé de porter plainte. C’est pour permettre à la police de coordonner une action nationale visant à identifier les parents de Boni et Bob en vue de les poursuivre pour non respect des droits de l’enfant !

Boni et Bob ont eu la chance de rencontrer une mère nourricière comme Espérance, mais d’autres enfants albinos sont abandonnés à eux-mêmes en RDC. Nous espérons que ce billet que vous lisez changera aussi votre façon d’appréhender l’albinisme. Sachez que les albinos sont des personnes comme nous, ils ont juste de la mélanine en moins que nous !

 


A relire :

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.