article comment count is: 4

Claude Kikunda et la première limousine congolaise

Les talents des Congolais, nous les rencontrons souvent dans les domaines tels que la musique, le sport, la transformation ou la fabrication de divers produits. Mais dans l’automobile, ils sont plutôt rares qui se distinguent comme Claude Kikunda. Ce jeune Congolais de 28 ans, habitant Lubumbashi, a surpris le public en mars 2018 en présentant une limousine, œuvre de ses mains.

Kikunda a su, en effet, monter cette limousine à partir d’une épave de voiture Mark II. Il a assemblé des pièces, mais bien plus encore puisqu’il a dû modifier le châssis d’une voiture ordinaire pour en faire une limousine, en l’allongeant. L’intérieur, ainsi que l’extérieur du véhicule sont œuvres de sa créativité, même si l’on sait qu’il a dû payer toutes les pièces essentielles dans les quincailleries et magasins auto.

« J’ai dépensé au moins 13 000 dollars américains en termes d’achat de matériels et autres accessoires pour arriver à faire en sorte que la limousine remplisse les critères exigés en termes de confort, de longueur et autres éléments connus de nous techniciens », explique Kikunda à Habari RDC. Loin de deux cent mille dollars, le coût initial d’une limousine.

Un mécanicien étonnant formé sur le tas

Après l’échange avec ce jeune avenant, j’ai eu la surprise d’apprendre qu’il est doctorant en relations internationales de l’Université de Lubumbashi (Unilu). Un cursus totalement différent de ce que son talent exprime. Je n’ai pas hésité à vouloir savoir pourquoi il n’était pas allé en électromécanique. Comme ça il aurait mûri son talent et fait mieux encore, peut-être. En toute humilité, Kikunda répond que, né d’un père mécanicien dont le garage était plein de véhicules, il a senti un besoin d’apprendre autre chose, après avoir beaucoup appris la mécanique sur le tas.

C’est aujourd’hui un jeune, fier de présenter aux Congolais un véhicule luxueux qui coûte moins cher. A défaut de l’acheter, ils peuvent la louer pour leur plaisir. « J’ai déjà réussi à faire louer la limousine à CKIM pour trois événements locaux, principalement des mariages, et je compte bien rester sur cette ligne afin de permettre à un public varié de bénéficier de mon œuvre », explique ce jeune virtuose.

Une usine de voitures à Lubumbashi ?

Ses deux projets futurs sont désormais clairs : « Je compte lancer un autre prototype de la même limousine qui cette fois sera adaptée aux routes généralement cabossées de notre ville. Et aussi une voiture électrique. Je voudrais également monter une usine locale de montage des équipements pour véhicules. »

Les admirations, c’est déjà bon. Mais des jeunes comme lui ont besoin d’aide, du soutien d’acteurs privés et publics de notre pays. C’est cela encourager l’invention et l’entrepreneuriat des jeunes, j’ose le croire.

 


Vous pouvez lire aussi : Comment trouver un emploi en RDC ?

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (4)

  1. Pouvez-vous nous montrer beaucoup plus de photos, notamment de l’intérieur? pour nous permettre d’admirer la belle sous toutes ses coutures

  2. wow! la RDC n’a pas que des ressources naturelle mais aussi les potentiels en ses enfants, je suis fière de ce jeune Homme et l’encourage vivement, c’est vraiment incroyable ce qu’il a fait, ça m’inspire et me boost

  3. Merci pour ce bel article. Bravo et plein succès au jeune technicien, que je nomme Ford du Congo. Gouvernants, gouvernés et partenaires, soutenons de telles initiatives entrepreneuriales. Ensemble par le travail innovant,faisons de notre pays cet Etat puissant, propre, paisible et prospère dont nous rêvons.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.