article comment count is: 14

Comment trouver un emploi en RDC ?

C’est la question que se pose tout jeune congolais, chômeur ou diplômé. Bien sûr, je n’ai pas d’emploi à vous donner, je vous donne juste quelques pistes. Trouver un emploi en RDC n’est pas aisé. Le chômage est souvent la règle, l’emploi l’exception. Mais voici ici quelques conseils pour vous aider dans votre quête de travail.

Dans la vie, chacun doit avoir au moins un travail qu’il maîtrise et qui peut être source de revenus. Êtes-vous chauffeur ? Commerçant ? Enseignant ? Mécanicien ? Agriculteur ? Que savez-vous faire pour vivre ? Nous sommes au Congo, il n’y a pas de sous-métier. Un tien vaut mieux que deux tu l’auras. Arrêtez cette politique de la main tendue. Elle ne vous garantit ni honneur, ni respect. La main qui vous donne est toujours au dessus de la votre qui reçoit. Il y a plus de bonheur à manger à la sueur de son front. La manne est tombée du ciel une fois, et elle ne tombera plus. Vous devez travailler pour vivre. Le standing de votre vie sera toujours proportionnel à votre capacité de croire en vous-même et de voir plus grand et plus haut. « Yes we can », a dit Obama, et comme il y croyait, il est devenu le 44e président des États-Unis.

Voici quelques-uns des secteurs pourvoyeurs d’emplois en RDC :

  • L’État congolais
  • Les ONG internationales
  • Les startups
  • Les mines
  • L’agriculture, l’élevage…

On est en 2018, faites quelque chose.

Curriculum vitae

Avant toute chose, n’oubliez pas de constituer votre CV. Un bon CV est un pas déjà franchi dans la direction d’un emploi. Ne vous inquiétez pas si vous sortez de l’université et que vous n’avez encore travaillé nulle part. Mais soyez humble pour accepter même un poste inférieur à vos qualifications. N’oubliez pas que nous sommes au Congo. J’ai vu des gens entrer dans une entreprise comme simples chauffeurs et au final y devenir directeurs. L’essentiel c’est d’être à bord.

Les startups

Pour trouver un emploi, il faut d’abord qu’il soit créé. Vous ne pouvez moissonner ce que vous n’avez pas semé. On ne sort pas de l’université pour commencer à chercher un emploi. Un intellectuel doit être capable de créer des emplois pour lui-même et pour les autres. La clé pour y arriver c’est de s’unir en association. Il est plus facile d’obtenir un financement quand on travaille en groupe plutôt qu’en solo.

Quels projets ?

Vous devez arriver à concevoir un projet susceptible d’intéresser les bailleurs de fonds. Les projets finançables aujourd’hui sont ceux qui touchent à :

– l’environnement et au changement climatique

– les médias en ligne innovants

– la création d’applications Web innovantes

– l’agriculture, l’élevage…

La politique paie

La politique est devenue presque le principal secteur pourvoyeur d’emplois bien rémunérés en RDC. Je parle de la politique quand on est au gouvernement. Les opposants n’ont rien. L’offre d’emplois se fait à travers les élections. C’est ce qui sera fait le 23 décembre 2018. Préparez-vous car on recrutera un nouveau président de la République, des députés, des maires, des sénateurs, des gouverneurs de provinces… C’est ce qui explique la ruée des Congolais vers la politique. La RDC est peut-être l’unique pays au monde à avoir compté environ 19 000 candidats aux législatives de 2011. 19 000 candidats pour seulement 500 sièges au Parlement. On comprend l’engouement car un député national touche environ 13 000 dollars par mois, c’est-à-dire 185 fois le salaire d’un enseignant. Mais attention, le monde de la politique est difficile à pénétrer et est souvent ingrat.

Les ONG internationales

D’une manière générale, c’est dans les ONG que vous trouvez des emplois plus ou moins bien rémunérés. La paie se fait en dollars ou en euros. Tentez votre chance dans les agences du système des Nations unies : Unicef, Pnud, Fao, PAM, etc. Ce n’est pas facile, mais il faut essayer. Tentez votre chance. Pourquoi pas à la Monusco ? Frappez à toutes les portes. Persévérez.

Si je peux donner mon avis, je dirais que selon moi l’agriculture est le meilleur métier du monde. Je sais que vous n’êtes pas d’accord, car vous aimez bien rester au bureau devant des écrans d’ordinateurs. Mais laissez-moi vous dire que vous n’aurez jamais la force d’appuyer sur un bouton d’ordinateur sans avoir mis dans votre ventre quelque chose qui provient de l’agriculture ou de l’élevage.  

 


Vous pouvez lire aussi :

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (14)

  1. je bien fait ma lecture et j’ai aimé cette réflexion du moins rien empêche de se compléter, un constant est que vous avez juste aborder quelques aspects des problèmes car il y a pas mal des jeunes que je fait parti aussi ont commencés par la cad après l’université ils ses sont mis ensemble en association entré des pondre de bon projet mais jusqu’à lors aucun financement, la n’est pas même le problème, il se situe au niveau du type d’offreur et demandeur d’emploi, du côté d’offreur non seulement il y a beaucoup des conditions ou exigences mais aussi ils veulent obtenir vite le résultat ce qui fait qu’ils n’ont plus le temps comme c’était a l’époque de former ses employés cad leur doter d’une formation qualifiée et du côté de demandeur il y a ce que dans l’ONG dont je préside qu’on appel manque d’expérience professionnelle adéquate, d’ou il est demandé aux jeunes universitaires de se spécialisé après les études ou faire encore des formations qualifiées pour répondre aux attentes de l’offreur alors notre ONG renommée NLPT/RDC cad Nouveau Leadership Performant Transformationnel, nous avons trouvés une solution palliative a ce problème en se créant de nous même l’emploi selon le domaine d’étude de chaque universitaire pour que ce dernier puisse gonflé son CV en obtenant l’expérience au sein de la structure comme membre avant de lui lancer sur le marché de l’emploi et deuxièmement nous agissons aussi en politique comme société civile ou nous appuyons le parti politique qui partage la même vision que nous cad rendre utile socialement les élites congolaise et la lutte contre les anti-valeurs. jusqu’ici nous somme a quête de financement pour perpétrer nos actions et implanter notre structure sur toute les entités territoriale décentralisée de notre pays, enfin nous avons deux autres propositions a faire au gouvernement qui demeure encore dans le tiroir. merci de m’avoir lu, pour les amples détails et tout contact c’est le +243 812187932 ou veuillez nous écrire sur cet adresse email de la structure: [email protected] merci et cordialement.

  2. Votre conseil ma vraiment touché et j’ai vraiment aimé.

    Rester seulement ce que vous êtes.

    Que Dieu vous ajoute une autre connaissance enfin de réveiller les peuples congolais

  3. vraiment tôtalment sûr et j manque des mots mai la seul chose que j bien retenu ce : il ne faut pas jamais negligé n’importe quoi comme offre car l’essentiel c’est d’être à bord . merci bcps et vous mes ami..(es) tobima nasela toluka malgré congo.

  4. Je Suis enseignant non payé par le gouvernement congolais au sud-kivu,territoire de kabare,irhambi katana/kabamba.

  5. J’en suis tellement adulé, Mais une chose qui me déplore en Rdc est que, quand tu manques des réfferences ou quelqu’un qui chapeaute dans une entréprise quelconque que vous voulez être embauché, ta demande sera nulle, vu qu’il y a un vif népotisme qui reigne au sein de notre pays, ainsi que la cuarence d’emplois

  6. Bonjour ! Je m’appele Hénok Mokonda, je suis dans la ville de kinshasa.Premièrement je vous rémercie pour vos conseils, et pour moi ceux que je peux dire est que dans notre pays les jeunes ont le temps de beaucoup étudier et il y a des jeunes qui sont intélligents et qui peuvent créer beaucoup de choses dans ce pays et avec toutes ces création beaucoup de congolais ne seront plus en chômage, mais ils ne peuvent pas y parvenir car il y a un grand problème de financement dans notre pays, et s’ils se battrent et qu’ils se trouvent un peu, ils préfèrent à aller à l’extérieur du pays pour y réposer.Donc pour que notre pays soit élevé dans le monde et qu’il soit comme nous voulons qu’il soit, nous devons tout d’abord s’unir et combattre les anti-valeurs qui régne dans notre pays.Aimons-nous les uns et les autres ,et si tu aimes le Congo, aime les Congolais.Pour l’élevation de notre pays <> +243899905753.Merci pour votre lecture.

  7. Bonjour ! C’est Écrivain Congolais Hénok Mokonda, pour moi, je dirai simplement que la vie est un combat, pour mieux réussir en elle, ne fuis jamais ses combats, prions et servons le vrai Dieu de Jésus-Christ afin que puissons vivre dans la bonne connaissance !!! Merci !!!

  8. Merci pour vos dirs et conseils nous prodigués pour la recherche de l’emploi chez nous en RDC. Parfois personnellement je me lamente même le pourquoi de consacrer mes 5années aux études. Je vous dis avoir distingué 2 fois tout au long du parcours or selon le vad-mecum des institutions supérieures et universitaires c’est une fois seulement distinguer, on vous retient assistant mais comme il n’y avait personne pour me soutenir suis telque je suis à mon triste sore je regrète. Je suis retenu à BUNIA comme chef de bureau dans un service de l’État mais je totalise déjà 9mois d’impaiement depuis que suis entré en fonction, j’ai perdu pas moins de 300$ pour le transport Kisangani-Bunia sans tenir compte du loyer, mon séjours à Bunia, à manger. Dites moi que me faut-il faire encore. D’où totalement deçu de notre pays beaucoup ont des compétences, mais ne savent comment ils peuvent se développer. Que le Seigneur Jésus Christ nous vienne en aide c’est dommage.

  9. Commentaire * il est trés gentil d’offrir aux jeunes diplomé congolais des astuces préalables pleines de sens à la recherche de jobs. car nous regrettons du faite que on dépense beaucoups d’argents à l’université, quand bien même on achève les études et on reste chommeur! comment expliquer ça? étant donner que nous avons des compétences mais on manque du boulot! que l’etat se prenne en charge en fin de remedié cela. je dis et je vous remercie…

    1. Commentaire *dans notre pays RDC trouve du travail c’est très difficile car la corruption nous domine et la tribalisme .
      si on peut termine on peut évolue

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.