article comment count is: 2

Les engagements de Tshisekedi pour améliorer la vie du Congolais

Le bonheur semble n’être qu’un rêve lointain pour le citoyen congolais. Pourtant, c’est quelque chose de facile à atteindre s’il y a un peu de volonté politique. Félix Tshisekedi serait-il celui qui mettra le train en marche ? En tout cas son  discours d’investiture, le 24 janvier 2019, donne à espérer si l’on analyse les actions phares évoquées.

Sur cinq axes sociaux majeurs du discours du président, le mieux-être du citoyen congolais motive l’arsenal de réformes annoncées. La blogueuse Sifa Ditalala encourage le président Félix Tshisekedi à les concrétiser. Ce serait le gage du développement de notre pays.

 Sécurité et défense nationales

 Près d’une soixantaine de groupes armés sont actifs dans les deux Kivu. La plupart composés de pas plus de 200 éléments et recrutés sur des bases ethniques. Ils sèment la terreur et la désolation, entraînant des morts, des violences sexuelles, des déplacés, des réfugiés… Le commandant suprême des Forces armées compte réduire tant soit peu ce calvaire. Cela passe par l’amélioration des conditions de travail du soldat congolais. « Nous offrirons aux forces de sécurité un cadre de travail digne de leur mission pour en faire une institution véritablement républicaine, la promotion de la collaboration civile et militaire ceci, sans la moindre discrimination sociale ou ethnique », a promis Félix Tshisekedi.

Education

 « L’éducation est l’arme la plus puissante contre le sous-développement de toute nation », citation du Prix Nobel de la paix, Nelson Mandela. A cause des barrières financières, plusieurs millions d’enfants congolais sont exclus du système éducatif. Une réforme est annoncée par le président : « Conformément à notre Constitution, la gratuité de l’enseignement fondamental doit être une réalité. Nous allons veiller à améliorer les conditions de vie des enseignants. Notre système éducatif doit être en phase avec nos grands défis économiques et humains. »

Santé

La plus grande et la plus importante ressource d’une nation c’est sa population. En plus d’investir dans son instruction, les pouvoirs publics gagneraient à instaurer un mécanisme de protection sociale accessible à toutes les bourses. Félix reconnait que « 60% de la population n’a pas accès au système de santé ». Il a promis « la réhabilitation des hôpitaux de référence, la construction de plateforme de santé et la mise en place d’un système de couverture sanitaire à travers des mutuelles de santé ». Et d’ajouter : « La caisse nationale de sécurité sociale sera réformée en vue d’un écosystème de couverture santé adapté couvrant l’ensemble des catégories sociales. »

Droits humains

Des changements profonds sont annoncés par le président dans ce domaine. C’est notamment la séparation des pouvoirs sera consacrée, le respect des droits selon la Déclaration universelle des droits de l’homme, la promotion des médias ainsi que le financement public des partis politiques. Il a parlé également de l’implication des femmes dans l’ensemble des activités de la vie de notre nation. Au niveau de la justice, le président entend bannir la pratique de monnayage d’actes judiciaires et procéder au recrutement de nouveaux magistrats selon les standards acceptables.

Infrastructures

Pour parvenir à une croissance économique, il importe d’améliorer le climat des affaires, les infrastructures de base, l’accès à l’énergie, l’accès à l’emploi, et lutter contre la corruption. À propos des infrastructures, Félix annonce : « 6 milliards de dollars sur dix ans seront consacrés aux infrastructures (routes, ports, aéroports, accès à l’eau, électricité et NTIC) par un plan d’investissement avec les partenariats nationaux et internationaux et des financements innovants. Une nouvelle loi sur l’électricité sera instaurée ainsi qu’une stratégie pour augmenter le taux d’accès à l’eau potable. »

La mise en pratique de toutes ces promesses permettrait un réel essor du géant endormi qu’est le Congo de Lumumba.

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (2)

  1. Le Congo d’aujourd’hui one se pas où on y vas….!!! Ho.. la vie au Congo devient plus difficile bandeko nabiso, surtout au katanga precisement à lubumbashi. Katumbi oza wapi tsharmane nabiso ?

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.