article comment count is: 0

Les défis environnementaux qui attendent les futurs élus de Kinshasa

Comment expliquer une telle situation ? Que fait le gouvernement ? Quelles sont les attentes de la population au niveau environnemental ? Quelle capitale allons-nous léguer aux générations futures ? Ces questions doivent nous interpeller en raison de la situation actuelle.

Une catastrophe écologique

Les plus fréquents sont les « sachets » (sacs en plastique). Lorsqu’ils ne forment pas des montagnes d’immondices aux ronds-points ou carrefours, on les aperçoit le long des grandes avenues. Impossible de traverser une voie de circulation sans les remarquer.

La population condamne les élus en raison de l’absence de poubelles dans les rues et de service efficace d’évacuation des déchets. Même lorsqu’il y a des poubelles, celles-ci ne sont pas régulièrement vidées.

Mais, un défenseur de l’environnement souligne que lorsqu’il interpelle la population sur la pollution, on lui répond souvent : « yonde oko bongisa mbok’oyo ! » (Est-ce toi qui va arranger ce pays pays !).

Chaque épisode de pluies est un calvaire pour la population. Dans certains quartiers, des odeurs nauséabondes s’élèvent des caniveaux , souvent remplis de matières fécales déversées par les habitants. Pire, quand le lit des rivières Kalamu, N’djili, makelele déborde, la capitale est inondée et cela accélère l’érosion.

Selon le centre de santé Kasa-Vubu, la pollution serait à l’origine de 51,47% des maladies dans la capitale.

Nos attentes

La période électorale approche et nous estimons que le gouvernement n’a pas vraiment atteint les objectifs du quinquennat à savoir : la « révolution de la modernité ».

Nous souhaitons que les futurs élus créent des services d’hygiène public, sensibilisent la population aux questions environnementales, installent des toilettes publiques, débouchent les caniveaux etc.

Nous devons méditer sur cette citation d’Alain Gras : « Aujourd’hui, la seule condition de survie réside dans l’établissement d’un rapport plus noble avec la nature ».

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.