Tous les articles par Habari Editor

Conférence de Genève : le crime moral du gouvernement congolais

Ce qui est arrivé dépasse tout entendement. Le gouvernement congolais est allé jusqu’au bout de sa folie de grandeur. Sans se gêner pour la souffrance de son peuple, il a purement et simplement boycotté la conférence de donateurs sur la crise humanitaire en RDC. Une crise qui frappe de plein fouet près de 13 millions de Congolais.

Continuer la lecture »

Après 10 ans de service, c’est ça mon décompte final ?

Il croyait pouvoir s’acheter une maison et se payer une voiture grâce à son décompte final. Mbujos travaille dans une entreprise à Lubumbashi. Après plusieurs années de service, il décide de démissionner. Impatient de percevoir son décompte final, cet ancien agent ne sait pas la surprise cauchemardesque qui l’attend.

Continuer la lecture »

#BoursesUniversitaires de RDC : eldorado ou enfer ?

Ces bourses universitaires, jeunes Congolais n’en n’avons-nous pas tous rêvé ? Partir son baluchon à l’épaule. Prendre un vol. Tenter une expérience loin de notre terre natale vers un nouvel eldorado. Etudier dur ou glander. Réussir ou échouer. Et revenir (ou pas) auréolé d’un Master estampillé Europe, Etats-Unis ou d’une de ces nouvelles contrées de moins en moins exotiques.

Continuer la lecture »

Dépouille de Tshisekedi : en RDC, même les morts sont contraints à l’exil

Il faut être la RDC pour persécuter les Congolais vivants comme les Congolais morts. Aucun autre État ne le ferait, j’en suis sûr. Haïr Tshisekedi quand il était vivant, et continuer à le haïr après sa mort, c’est tout ce qu’il y a de plus cruel. Sinon, pourquoi sa dépouille ne peut toujours pas être rapatriée, un an après son décès ? Parmi ceux qui gèlent ce rapatriement, figurent même des gens qui ont mangé et bu avec lui. Voilà que le corps de cet opposant et ancien Premier ministre est condamné à « vivre » en exil.

Continuer la lecture »

L’UA rejette la réélection de Francine Muyumba à l’UPJ

Francine Muyumba désavouée par l’Union africaine. Dans un communiqué daté de ce vendredi 19 janvier 2017 la branche jeunesse de l’Union africaine dit ne pas reconnaitre les dernières élections au sein de l’Union panafricaine de la jeunesse tenues à Khartoum au Soudan. Ces élections avaient débouché sur la victoire de la Congolaise Francine Muyumba.

Continuer la lecture »

Joseph Kabila est-il le fils de son père ?

Il avait la personnalité du tribun, maniant parfaitement un discours populiste de gauche. Laurent-Désiré Kabila était autant à l’aise au milieu de la foule que devant un bataillon de soldats paradant en tenue de combat. Il aimait apparaître systématiquement au journal télévisé de 20h, inaugurant, ici un bout de route, là un petit marché.

Continuer la lecture »

Marche des catholiques : des policiers qui parlent anglais ?

#31décembre. Après la répression de la marche des chrétiens catholiques dimanche 31 décembre, l’heure est aux témoignages des blogueurs de Habari RDC. Ils racontent ce qu’ils ont vécu ce jour-là dans la capitale et dans d’autres villes du pays. Certains des policiers déployés à Kinshasa parlaient l’anglais ! Et c’est à Kinshasa que la répression a été la plus dure. Une dizaine de morts a été dénombré selon un bilan provisoire du Comité des laïcs catholiques, tandis que le gouvernement parle de quatre morts.

Continuer la lecture »

RDC: le sang des chrétiens catholiques a coulé dimanche

#31décembre. On avait l’impression que toutes les casernes de Kinshasa s’étaient vidées de leurs occupants ce dimanche 31 décembre 2017. Policiers et militaires lourdement armés ont été envoyés dans la rue pour combattre des civils chrétiens catholiques sans armes. Le crime de ces chrétiens était de vouloir manifester pour réclamer le respect de l’accord de la Saint-Sylvestre. Plusieurs d’entre eux sont tombés sous les balles, devenant ainsi de nouveaux martyrs de la démocratie.

Continuer la lecture »

Marche du 19 décembre sous surveillance

A la mi-journée, l’appel à manifester du 19 décembre a été faiblement suivi en République démocratique du Congo. Globalement, la situation est restée calme avant midi à Kinshasa, à Goma ou encore à Lubumbashi. Cette marche était organisée pour demander au président Joseph Kabila de quitter le pouvoir après la fin de son second mandat. Bien plus, après la non tenue de la présidentielle en 2017 comme défini par l’accord sur la transition qui totalisera, fin décembre, un an de retard.

Continuer la lecture »
montrer plus d'articles D