article comment count is: 0

Mesurer la popularité d’un homme politique congolais

Aujourd’hui, drainer les foules n’est plus l’apanage de l’opposition ! Le régime mobilise aussi, à sa manière… Il utilise le plus souvent des méthodes d’intimidation et de corruption pour rassembler.

Être rémunéré pour participer à une manifestation

Le 24 avril dernier, l’opposition a tenu un grand meeting à Mbujimayi. Au même moment, le pouvoir a organisé une marche dans la même ville. Il y avait foule dans les deux manifestations à la différence que de l’argent a circulé lors du rassemblement organisé par le pouvoir. Des manifestants avaient été payés pour venir.

Même technique lorsqu’une personnalité du gouvernement se déplace en province ! Les gens sont amenés de force à l’aéroport, avec t-shirts et banderoles à l’effigie du chef de l’état Joseph Kabila. Un accueil en grande pompe certes, mais qui n’est que de façade.

Mesurer la popularité dans les urnes ?

La popularité de l’homme politique congolais pourrait se mesurer dans les urnes. Malheureusement nos élections sont souvent truquées. Celui qui est déclaré élu par la Commission électorale nationale indépendante n’est souvent pas le vrai vainqueur. Mais le peuple congolais n’est pas dupe. Il saura se ranger derrière des hommes politiques qui ont une vision et qui souhaitent développer la démocratie dans notre pays. A quand le grand changement ?

Partagez-nous votre opinion