article comment count is: 0

Que faire en temps de pluie à Kinshasa ?

Ces derniers temps, les pluies se succèdent de plus en plus à Kinshasa. Parfois c’est le matin, alors que vous êtes bien habillés et prêts à sortir, que la pluie vous surprend. Ou encore c’est pendant que vous êtes en train d’attendre un bus qui n’arrive pas. Que vous l’ayez vu venir ou pas, la pluie perturbe souvent les programmes. Alors je vous donne quelques astuces pour survivre au moment des pluies à Kinshasa.

Consultez la météo. C’est banal mais pourtant très peu de gens le font. J’entends dire que la météo du Congo n’est pas fiable. C’est vrai qu’elle se trompe parfois, mais la plupart du temps les prévisions sont exactes. Donc ayez l’habitude de consulter la météo qui passe à la télé souvent après le journal. Vous pouvez aussi écouter le bulletin météo à la radio. Si vous avez un smartphone, vous pouvez vous servir de votre appli météo.

Ayez un imperméable. Il y en a en grand nombre et de toutes les tailles sur le marché, et aussi d’un bon design pour ceux qui aiment être stylés malgré la pluie. Vous pouvez en trouver dans les boutiques des Indiens sur l’avenue du Commerce ou dans les marchés (Zando, Gambela, Rond-point Ngaba, Matete…) ou chez les vendeurs de friperies.

Avoir des bottes pour marcher dans n’importe quelle eau sans abîmer vos chaussures ni risquer de vous blesser. Vous pouvez trouver des bottes dans les quincailleries (j’ai acheté les miennes sur la rue du Commerce). Ce sont des bottes utilisées par les ouvriers, donc cherchez au rayon des outils pour ouvriers. Elles coûtent entre 6000 et 12000 FC. Ça ne fait pas stylé, ni fashion mais ça ne tue personne.

Etre bien équipé

Un parapluie. C’est l’objet incontournable de ce kit de protection en temps de pluie. Ce qui est intéressant c’est qu’il y a des modèles pliables à emporter partout. Misez sur un parapluie solide qui ne va pas s’envoler de vos mains avec le vent.

Ayez toujours un grand sac plastique où vous pouvez glisser les objets qui peuvent se mouiller. Sachez trouver des astuces pour protéger vos biens précieux pendant la pluie.

Mesdames, pour protéger votre coiffure, il y a des chapeaux de bain qui coûtent entre 200 et 500 FC. Ils sont vendus à la criée par les « chailleurs » (vendeurs ambulants) dans les arrêts de bus les jours de pluie. Mais vous pouvez vous les procurer à l’avance dans les magasins pour les avoir toujours avec vous.

Gare aux Kuluna !

Eh oui ! C’est aussi pendant la pluie que les voleurs opèrent. S’il arrive que vous soyez obligés de vous abriter lors d’une pluie, faites attention à l’endroit. J’ai moi-même été attaquée un jour de pluie. Heureusement j’étais accompagnée et ils n’ont pas pu ravir mon sac.

En fuyant, je suis tombée dans un caniveau (imaginez la puanteur quand on sait qu’il y a des gens qui font leurs excréments dans les caniveaux). Mon ordinateur et mon téléphone ont été endommagés mais au moins je ne les ai pas perdus. J’ai pu les faire réparer. Donc quand il pleut trop et que vous êtes obligés d’attendre, choisissez un endroit qui n’est pas isolé. Ou alors entrez dans un restaurant et consommez quelque chose en attendant que la pluie passe.

Pas de bus transport à l’arrêt

Même si nos profs n’arrêtaient pas de nous répéter : « La pluie n’est pas un motif de retard à l’école », les chauffeurs eux ne se soucient guère de ça. Entre route inondées et grandes foules aux arrêts de bus, ils trouvent une raison pour faire des demi courses. Et vous payez le double pour un trajet. Parfois 1000 FC pour des trajets qui coûtent 500 FC d’ordinaire.

Donc les jours de pluies s’il n’y a pas de bus ni de taxis, prenez une moto. Si les routes sont vraiment inondées ou si c’est une grosse pluie, c’est risqué. Dans ce cas, abritez-vous à un bon endroit et patientez.

Et si les rues sont inondées alors ?

Là c’est très compliqué ! Déjà les caniveaux sont pleins de bouteilles plastiques et de déchets. Quand il pleut c’est la catastrophe ! La circulation devient difficile. Dans ce cas, mieux vaut ne pas sortir. À moins que vous sachiez marcher sur l’eau comme Jésus-Christ. Mais ce serait mieux d’attendre que les routes soient plus dégagées. Vous risquez de piétiner un fil électrique et de vous électrocuter. Ou même de couler si le courant de l’eau est fort. Il y a quelques années un bus a coulé dans la rivière Kalamu. Donc, patientez un peu avant de sortir.

Voilà quelques astuces pour passer une journée presque normale même quand il pleut. Ne laissez plus la pluie vous surprendre. Et en attendant que les dirigeants aménagent nos infrastructures, nous allons écouter la chanson Biloko ya boye d’Alesh en leur honneur.

 

Partagez-nous votre opinion