article comment count is: 0

Kinshasa sous les eaux à chaque saison des pluies

Kinshasa, la capitale de la RDC a toujours su maintenir sa popularité, sa grandeur, mais cela fait maintenant des lustres qu’elle a perdu l’un de ses légendaires qualificatifs, « Kin la belle », facilement parodié aujourd’hui par « Kin la poubelle ». L’une des causes, est la multitude des lacs artificiels non aménagés, formés par dame la pluie.

Quelques fois, ces lacs sont si grands et profonds que la circulation est totalement bloquée. Ces grosses flaques, nous les appelons « Libulu Manzengele » (nom donné en référence de la plus grande flaque d’eau créée par la pluie à Kinshasa).

De mon domicile à l’avenue du Commerce

L’eau qui inonde Kinshasa suscite plusieurs réactions mais elle provoque surtout craintes et angoisses. De mon domicile, je me dirige vers l’avenue du Commerce, au croisement Luambo Makiadi ex-Bokassa dans la commune de la Gombe. Cette rue très fréquentée par les Kinois est aujourd’hui dans un piteux état.  « C’est frustrant de voir notre capitale qui n’est pas complètement assainie, subir encore la punition des inondations et les créations de flaques d’eau à chaque pluie, voir de telle situation en plein centre-ville sur l’avenue du Commerce c’est vraiment inacceptable » raconte un usager de la route.

De l’avenue du Commerce à l’avenue Tabu Ley

De l’avenue du commence à l’avenue Tabu Ley, ex Tombalbaye, rue portant le nom d’un grand musicien congolais, la chaussée est devenue impraticable sous le regard inactif des autorités. « Cette avenue était déjà détruite avant l’arrivée de la pluie, maintenant elle se dégrade encore plis. Il nous est devenu difficile de circuler sur Kinshasa à cause des pluies », s’exprime, un motard rencontré sur place.

De l’avenue Tabu Ley au Rond-point Huilerie

Continuant mon tour de la capitale, je me retrouve cette fois-ci sur le rond-point Huilerie et l’avenue Kabambare dans la commune de Kinshasa, où un vrai problème de canalisation  met la population en difficulté, m’explique un habitant du quartier. « Comme il n’y a pas de canalisation, l’eau stagne après chaque pluie et il n’y a toujours pas de solution à fin d’y remédier. »

La capitale continue de subir de forts dommages, Kinshasa a besoin que ses eaux soient bien drainées pour que la ville soit mieux praticable à pied et comme en voiture. Alors, après la pluie à Kinshasa, c’est le beau temps ?

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.