article comment count is: 0

RDC : le pays où le blogging a révolutionné la liberté d’expression

Celui qui a peur de s’exprimer n’est pas différent d’un esclave. Et il n’y a pas meilleur espace d’expression que le blogging. Ce mardi 31 août est la journée internationale du blog. En Afrique, vous ne pouvez parler du blogging sans parler de la RDC. Notre pays en est l’un des pionniers sur le continent. Nous assumons pleinement ce statut.

Il y a quelques années, pour faire entendre votre voix, il fallait passer à la radio ou à la télévision, avec tous les caprices qu’on vous réserve. Aujourd’hui, il suffit de créer gratuitement votre blog et le tour est joué.

Le blogueur a ceci de particulier : il explore le côté oublié par les médias traditionnels. Il nous parle de la grand-mère au village, de ce qu’un jeune chômeur fait pour préparer son mariage, de l’incident qu’il y a eu dans le quartier dimanche soir… Bref, il nous parle du quotidien du citoyen lambda. Contrairement à la radio et à la télévision où l’on ne parle que du président, des ministres, des députés, du colonel…

Pour nous, le blogging c’est l’espace d’expression libre par excellence. Et en RDC, la liberté d’expression n’aurait jamais été ce qu’elle est aujourd’hui sans la contribution du blogging.

Chaque année, de nouveaux blogueurs, de nouveaux talents

Autrefois, on pouvait compter juste une dizaine de blogueurs en RDC. Mais aujourd’hui, on en compte des centaines, et qui sont professionnels. Raison pour laquelle, malgré les menaces, la liberté d’expression résiste dans notre pays.

En cette journée internationale du blog, nous voudrions rendre hommage à ces jeunes Congolais qui écrivent l’histoire du blogging. Par leurs billets, leurs vidéos, leurs cafés blogs, leurs photos, etc., ils font respirer un des piliers de la démocratie : la liberté. Un bon nombre de ces jeunes blogueurs se retrouve dans Habari RDC. Ils ont fait du blogging une école, un métier, un mode de vie.

Pionniers du blogging on l’est et on le restera

Savez-vous qu’un Congolais a participé à la création de Mondoblog, la plus grande plateforme des blogueurs francophones au monde ? Eh oui, il s’appelle Cédric Kalonji. Ainsi, nous ne pouvons nous empêcher de dire qu’en matière de blogging, notre pays a une histoire et un bilan positif à défendre. Cela nous oblige à montrer l’exemple, en faisant preuve de professionnalisme. Ne pas confondre le blogging avec le libertinage. Ne pas s’en servir comme un espace de règlement des comptes. Ne pas trafiquer nos opinions contre de l’argent…

Vive le blogging !

 

 

 

« Cet article est écrit avec l’appui technique d’Internews, grâce au financement de la coopération suédoise, l’USAID et la coopération suisse.  Les opinions partagées dans cet article ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Agence Suédoise de Développement International (ASDI), de l’USAID, la coopération suisse, ainsi que des gouvernements suédois, des États-Unis et suisse. »

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion