Une personne vivant avec handicape, venue assisté à la célébration funéraire du Musicien Papa Wemba, au Palais du Peuple, Kinshasa 2018, @HabariRDC
article comment count is: 1

RDC : vers une réelle intégration des personnes vivant avec handicap ?

C’est une bonne chose qu’au sein du gouvernement congolais, il existe désormais un ministère en charge des personnes vivant avec handicap et autres vulnérables. C’est d’ailleurs une grande innovation du gouvernement Ilukamba. Mais face aux nombreux défis à relever dans ce secteur, et la modicité du budget alloué à ce ministère, on se demande si l’on saura aller au delà du symbole pour véritablement poser des actions.

L’idée de créer un ministère pour personnes vivant avec handicap est très bonne. L’article 49 de la Constitution soutient d’ailleurs la promotion des droits des personnes handicapées. Mais ce qui m’étonne, c’est de voir cela ressembler plus à un souci de séduire sur le plan de la forme.

Je connais beaucoup de personnes vivant avec handicap bien en souffrance. Elles ont autant besoin d’argent pour manger aujourd’hui – et c’est urgent – que d’accéder à une autonomie économique et sociale. Cela exige des actions bien pensées. Or, le gouvernement Ilunkamba a alloué moins de 1% de budget national pour résoudre les problèmes qui minent environ 12 millions de handicapés, soit 15% de la population congolaise !

Les oubliés de la nation depuis 20 ans

Savez-vous que cela fait plus de 20 ans qu’on n’a pas vraiment développé de politique sociale en faveur des personnes vivant avec handicap ? Heureusement que des associations les aident à obtenir des outils orthopédiques comme des béquilles ou des fauteuils roulants. Certains sont obligés de mendier pour survivre, et donc, obligés de subir des humiliations.

Irène Esambo Diata, qui dirige le ministère de la Solidarité en faveur des personnes vivant avec handicap, a exprimé sa déception à l’annonce de la part du budget national allouée à son secteur. Autant dire qu’on risque de ne pas poser des actions à la hauteur de l’espoir suscité par la création d’un tel ministère.

En RDC, tout doit avoir sa place

Voyons les choses autrement. Savez-vous que pour une vraie intégration sociale des personnes vivant avec handicap, il faut même repenser nos routes et nos bâtiments ? Ceci ne voudrait pas dire que le gouvernement de la RDC et les investisseurs dans l’immobilier devraient construire de nouveaux bâtiments. Il faut juste adapter ce qui existe à la mobilité de ces compatriotes qui ont droit, comme tous les autres, d’accéder aisément à tous les bâtiments publics. Il faut aussi des routes avec des pistes cyclables.

Voilà quelques exemples d’une vraie intégration des personnes vivant avec handicap. Je le rappelle : le choix de Félix Tshisekedi est un bon premier pas. Mais il reste désormais de vraies actions.

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)

  1. En effet, un pas a été franchi avec un ministère régalien pour cette catégorie de la population; il reste à voir comment l’existant peut donc se mobiliser et dynamiser différents autres corollaires importants pour l’intégration complète…