article comment count is: 0

Sept choses intéressantes à découvrir sur l’histoire de Kinshasa

Le confinement imposé par la pandémie de coronavirus nous a fait découvrir d’autres talents cachés en nous. Pour mon cas, j’ai passé l’essentiel de mon temps à dévorer des livres. Et grâce à Habari RDC, j’ai un abonnement sur la plateforme Youscribe, le confinement était alors une aubaine pour profiter des délices de cette e-bibliothèque.

Je vous fais découvrir ici sept choses que j’ai apprises sur Kinshasa en lisant le livre Kinshasa ma ville, ma capitale, de Bienvenu Bolia Ikoli.

La capitale congolaise est décidément une ville remplie de mystères pour ses habitants. Sur chacune des 166 pages de cet ouvrage (que je vous recommande fortement) se cachent des anecdotes sur la ville aux 24 communes.

     1. Kinshasa : près de 140 ans d’histoire

C’est le jeudi 1er décembre 1881 que Stanley fonde Stanley Pool station, l’ancêtre de Kinshasa. Une année plus tard, la station devient Léopoldville, nom qu’il gardera jusqu’au 1er juillet 1966. Devenue district urbain le 1er juillet 1923, Léopoldville est désignée dans la foulée capitale du Congo belge en remplacement de Boma. C’est finalement le 25 juin 1941 que Léopoldville devient juridiquement une ville.

    2. Déjà 33 gouverneurs depuis l’indépendance

Depuis sa création, Stanley Pool Station, devenue Kinshasa plus tard, a connu diverses autorités à sa tête. Entre 1881 et 1888, neuf commandants de station se sont succédé à la tête de Stanley Pool, le premier étant lui-même Henry Morton Stanley. Transformée en district urbain, Léopoldville a connu 28 commissaires entre 1889 et 1957. Ensuite, la ville a été dirigée par des premiers bourgmestres : 5 au total, entre 1957 et 1966. Depuis 1966, la ville est dirigée par un gouverneur (appelé commissaire urbain de 1970 à 1980, puis président régional du MPR de 1980 à 1990). Au total, 33 personnes se sont succédé à la tête de la ville depuis le 30 juin 1960.

    3. Deux femmes ont dirigé la ville de Kinshasa

Dans sa longue histoire, Kinshasa n’a connu que deux femmes à sa tête. Catherine Nzuzi Wa Mbombo fut la première entre 1986 et 1987 et Bernadette Nkoy Mafuta, la seconde, entre 1996 et 1997.

    4. Onze communes à l’origine

A l’origine, Léopoldville n’était composée que de 11 communes : Kintambo, Barumbu, Kinshasa, Saint Jean (Lingwala), Kalamu, Limete, Ngiri-Ngiri, Dendale (Kasa-Vubu), Bandalungwa, Léopoldville (Gombe) et Ngaliema. N’Djili et Matete acquièrent ce statut en 1959 avant que Lemba ne suive en 1966, pour un total de 14 communes quand la ville prend le nom de Kinshasa. Les 10 autres communes ont été créées en 1968.

    5. Thomas Kanza n’est pas le premier universitaire congolais

Sincèrement, c’est la chose la plus étonnante que j’aie apprise dans ce livre. Le premier universitaire congolais n’est pas Thomas Kanza comme présenté. Il s’agit plutôt de Paul Panda Farnana M’fumu. « Né à Nzemba de Banana dans le Bas-Congo, il fut amené jeune encore en Belgique », lit-on sur la page 88 du livre. Paul Panda a décroché un diplôme d’ingénieur agricole en Belgique. Cerise sur le gâteau, notre premier intellectuel a étroitement collaboré avec le célèbre W.E.B Dubois à l’organisation du Congrès panafricain de Bruxelles. Cependant Thomas Kanza reste bien le premier universitaire natif de Kinshasa.

    6. Le premier hôpital du pays était à Ngaliema

Le tout premier hôpital pour les blancs a vu le jour vers 1900 dans l’emplacement actuel de la maison communale de Ngaliema. C’est à la même période que fut lancé ce qui est devenu l’hôpital de la Rive. C’était une formation médicale destinée aux « trypanosés et tuberculeux ». L’hôpital général de Kinshasa (ex-Maman Yemo) a débuté ses activités en 1912. Il fut alors le premier dispensaire des noirs.

    7. Forescom, premier gratte-ciel de la ville

Si aujourd’hui les gratte-ciels fleurissent sur le boulevard du 30 juin, c’est bien derrière la grande avenue que le tout premier immeuble est sorti des terres : l’immeuble Forescom. Du haut de ses 45 mètres et ses 10 étages, le premier géant de Léopoldville a été livré vers la fin de l’année 1946. Sa construction avait débuté le 27 juin 1945.

Voilà une liste non exhaustive de belles anecdotes sur l’histoire de Kinshasa. Il y en a plein dans ce livre que je ne cesse de recommander à tous les amoureux de la lecture.

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion