article comment count is: 0

Covid-19 : ces années scolaires qui resteront tristement célèbres en RDC

Quelles années scolaires que les années 2020 et 2021 en RDC ! Durant 5 mois, les cours ont été perturbés en 2020. Le coronavirus est arrivé au Congo au mois de mars, et la peur du pire a conduit le gouvernement à tout suspendre.

Même s’il a fallu attendre 5 mois pour réaliser que le Congo pouvait vivre avec le coronavirus, beaucoup de choses restent encore un casse-tête. C’est le cas de la gestion de l’année scolaire qui vient de finir et celle qui démarre. Puisque, pour chacune d’elles, l’Etat fait face aux mêmes défis auxquels il n’existe pas de réponse précise. 2020 et 2021 sont des années dont se souviendront les générations futures comme ayant été des années scolaires gravement menacées par la pandémie du Covid-19.

Des salles de classes surpeuplées 

D’abord, les classes toujours petites et surpeuplées, alors que le nombre d’élèves augmente depuis une année, grâce, naturellement, à la politique de la gratuité intégrale de l’école primaire. Pas de nouvelles classes construites dans de nombreuses écoles publiques de Lubumbashi. Pourtant, il faut respecter la distanciation sociale : tenir au moins une distance d’un mètre entre élèves.

Voilà pourquoi beaucoup de parents ont peur d’amener leurs enfants à l’école, puisque presque toutes les écoles sont surpeuplées.

Préparer de meilleures conditions d’études

Jusqu’ici, le pays s’en sort quand-même bien avec le coronavirus. Nous devons toutefois, continuer à travailler pour améliorer les conditions de vie dans les hôpitaux, les marchés, les lieux publics. De même, améliorer les conditions d’études dans les écoles et universités est une urgence pour protéger les jeunes et les enfants. Malgré tout, les années scolaires 2020 et 2021 resteront tristement célèbres en RDC à cause du Covid-19.

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion