article comment count is: 1

A qui profite la diffusion du Mondial Russie 2018 à Kinshasa ?

Le Mondial 2018 suscite larmes et joies dans le monde entier. À Kinshasa, la compétition est une occasion pour les tenanciers de bars de se faire de l’argent, et pour les autres d’en perdre, et c’est le cas des parieurs sportifs. Au bout du compte tout le monde a sa part.

De plus en plus, les Kinois préfèrent regarder  les matchs dans les bars, devant un écran géant sur la place publique, plutôt que chez eux à la maison. Une habitude qui s’accroît dans la capitale. Les téléspectateurs du foot estiment que regarder un match en groupe procure plus de joie que si l’on regarde seul à la maison. « Suivre un match de foot (en compagnie) nous permet de faire de belles rencontres et de passer de bons moments avec d’autres amoureux du ballon rond. J’ai l’abonnement Canal+ chez moi, mais je préfère suivre le match depuis une terrasse où il y a tout le monde, plutôt que de rester isolé », explique monsieur Serge, assis dans un bar, bouteille de Primus sur la table.

Cependant, regarder les matchs comme Serge dans un bar en sirotant une bière n’est pas un privilège donné à tout le monde. Il faut débourser de l’argent. La condition pour occuper une place assise et suivre tranquillement le match, c’est d’acheter de la boisson. En cette période, les prix des boissons augmentent selon les heures de diffusion des matchs. Une bière qui coûte 2300 FC passe à 2600 FC quelques minutes avant le début d’un match. Et les prix varient selon les terrasses. A défaut de débourser un peu de billets de banque, les téléspectateurs n’ont d’autre choix que de suivre le match debout.

Des bars aux vendeurs en électroménager

Les propriétaires des bars ne sont pas les seuls à se faire de l’argent à l’occasion de cette Coupe du monde. Il y a également les vendeurs de postes téléviseurs et de vidéoprojecteurs qui installent des chaises et transforment leurs étalages en espaces de diffusion du foot. Formidable ! Et ce ne sont pas les idées qui manquent aux Kinois.  Pour s’asseoir sur une chaise, vous pouvez payer une somme allant de 500 à 1000 FC.

Visiblement, les propriétaires des bars, les vendeurs de télé et les propriétaires des machines pari foot sont ceux qui gagnent, car ils se font de l’argent grâce à ce Mondial. Mais qui sont donc les perdants ? C’est clair, ce sont les fans du foot, nous donc. Eh oui ! Outre la joie et le plaisir que le foot procure, le ballon rond est également source de tension et de déception pour les parieurs sportifs. Malgré les échecs, les parieurs n’arrêtent pas de parier, espérant que la chance va leur sourire un jour.

Suivre le Mondial Russie 2018 à Kin c’est bien bon, mais il faut faire le choix entre le côté des gagnants et celui des perdants. Alors que les Africains sont rentrés bredouille à l’issue de la phase des poules, c’est à la maison que je regarderai mes matchs du Mondial désormais !

 


Vous pouvez lire aussi : Mondial des équipes africaines : le président de la CAF doit démissionner !

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)

  1. Chacun peut y gagner et tout dépend comment. Même les fans peuvent initier des actions lucratives comme la vente des maillots par exemple…

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.