article comment count is: 0

[Infographie] Fichier électoral congolais : les leçons à retenir

Les élections du 23 décembre prochain sont sujettes à polémique, suite à plusieurs contestations dont celles des opposants. Parmi elles, la problématique de la très contestée machine à voter. Mais aussi la question du fichier électoral dont l’intégrité est jugée douteuse. De nationalité française, Benoit Alméras est un ancien employé d’une ONG basée au Congo. Il a compilé des données du site internet de la Céni et en a fait une analyse qu’il restitue sous forme d’infographies.

Le corps électoral de 2018 est composé de 40.287 387 individus. Selon les calculs d’Alméras, sa taille a augmenté de plus de 55% depuis 2006. Un chiffre impressionnant qui doit correspondre, plus ou moins, à la croissance de la population. C’est le premier enseignement de l’analyse.

Plus d’électeurs à convaincre

Evidemment, cet accroissement du corps électoral est un défi pour la Céni et les candidats eux-mêmes. Puisqu’alors que l’ensemble du corps électoral s’élevait à plus ou moins 25 millions d’électeurs en 2006, ce chiffre est passé à plus de 40 millions en 2018. Soit une augmentation de plus de 37%. Ainsi, à différents échelons, les candidats devront fournir plus d’efforts pour convaincre un électorat en forte croissance.

Source : CEI (2006*), Céni (2011**, 2018) | * Loi n° 06/006; ** Annexes de la loi n°11/003

Les candidats députés nationaux devront eux en moyenne récolter 80.000 suffrages pour être élus.

Un hexagone représente 10.000 électeurs. Source : CEI (2006*), Céni (2011**, 2018) | * Loi n° 06/006; ** Annexes de la loi n°11/003

Croissance du corps électoral par ancienne province

Le corps électoral est obtenu en additionnant le nombre d’électeurs pour une même province. Trois anciennes provinces (le Kasai-Oriental, le Katanga et le Maniema) ont vu une importante croissance de leurs corps électoraux respectifs.  

Croissance de l’électorat par anciennes provinces (2006 à 2018)

Retrouvez l’analyse complète de Benoit Alméras en cliquant ici.

 

PS : Ces analyses ont été faites sur la base du fichier électoral non révisé du mois d’août

 


Vous pouvez lire aussi : Fichier électoral congolais : 6 millions d’électeurs ecartés 

 

Partagez-nous votre opinion