article comment count is: 0

[Infographie] Fichier électoral congolais : les leçons à retenir

Les élections du 23 décembre prochain sont sujettes à polémique, suite à plusieurs contestations dont celles des opposants. Parmi elles, la problématique de la très contestée machine à voter. Mais aussi la question du fichier électoral dont l’intégrité est jugée douteuse. De nationalité française, Benoit Alméras est un ancien employé d’une ONG basée au Congo. Il a compilé des données du site internet de la Céni et en a fait une analyse qu’il restitue sous forme d’infographies.

Le corps électoral de 2018 est composé de 40.287 387 individus. Selon les calculs d’Alméras, sa taille a augmenté de plus de 55% depuis 2006. Un chiffre impressionnant qui doit correspondre, plus ou moins, à la croissance de la population. C’est le premier enseignement de l’analyse.

Plus d’électeurs à convaincre

Evidemment, cet accroissement du corps électoral est un défi pour la Céni et les candidats eux-mêmes. Puisqu’alors que l’ensemble du corps électoral s’élevait à plus ou moins 25 millions d’électeurs en 2006, ce chiffre est passé à plus de 40 millions en 2018. Soit une augmentation de plus de 37%. Ainsi, à différents échelons, les candidats devront fournir plus d’efforts pour convaincre un électorat en forte croissance.

Source : CEI (2006*), Céni (2011**, 2018) | * Loi n° 06/006; ** Annexes de la loi n°11/003

Les candidats députés nationaux devront eux en moyenne récolter 80.000 suffrages pour être élus.

Un hexagone représente 10.000 électeurs. Source : CEI (2006*), Céni (2011**, 2018) | * Loi n° 06/006; ** Annexes de la loi n°11/003

Croissance du corps électoral par ancienne province

Le corps électoral est obtenu en additionnant le nombre d’électeurs pour une même province. Trois anciennes provinces (le Kasai-Oriental, le Katanga et le Maniema) ont vu une importante croissance de leurs corps électoraux respectifs.  

Croissance de l’électorat par anciennes provinces (2006 à 2018)

Retrouvez l’analyse complète de Benoit Alméras en cliquant ici.

 

PS : Ces analyses ont été faites sur la base du fichier électoral non révisé du mois d’août

 


Vous pouvez lire aussi : Fichier électoral congolais : 6 millions d’électeurs ecartés 

 

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.