article comment count is: 0

L’histoire de l’enfant qui étudiait loin du domicile familial

Il était une fois deux familles voisines. Chacune comptait en son sein, à part papa et maman, deux enfants. Une fille et un garçon. Comme elles travaillaient pour une même entreprise, les deux familles jouissaient presque des mêmes moyens financiers.

Elles vivaient en harmonie ces deux familles, jusqu’à ce qu’arriva le temps d’envoyer leurs filles ainées à l’école. Et très vite, cela devint une occasion de débats parfois tendus et houleux entre papa et maman. Surtout dans la deuxième famille. « Pourquoi ? », vous vous demandez surement. Parce que la maman de cette famille voulait que son mari fasse comme papa et maman de la première famille : en inscrivant leur fille dans une école éloignée de la maison.

« Mais pourquoi ? », se plaignit le papa de la deuxième famille. « Le programme de l’enseignement est le même partout. On n’a pas assez de budget pour le transport », tentait-il d’expliquer à sa femme qui ne crut point en sa parole.

Les enfants, voulez-vous savoir ce qui arriva aux deux familles ? Remplissez vos bols de pop corn, taisez-vous et suivez  l’histoire.

Revenons à nos deux familles

Je disais que la fille de la première famille fut inscrite dans une école éloignée de la maison. Cela, malgré le mécontentement de sa maman ; la fille de la deuxième famille elle, devait étudier dans une école près de son domicile. Qu’est ce qui arriva donc ?

Au fur et à mesure que les jours, les semaines et les mois passaient, la situation de la fille de la première famille, et de ses parents d’ailleurs, devint difficile, très difficile. Pourquoi ? Parce que la fille devait se réveiller très tôt pour rejoindre son école à temps et rentrer tard, parfois à pieds, parce que ce jour-là, ses parents, après avoir payé les frais d’études et la nourriture pour elle, n’avaient plus de quoi payer son transport.

Parfois, la météo n’était pas du tout clémente envers elle, parce que tantôt elle lui envoyait de l’orage, tantôt du froid ou encore une chaleur caniculaire. Tout cela, alors qu’elle était soit sur son chemin de départ, soit sur celui de retour à la maison. Conséquences : pas facile de se concentrer pour bien revoir ses matières à la maison, puisque tout le temps fatiguée par le trajet de l’école et les coups de la météo. Ce qui, bien évidemment, ne manquait pas de faire souffrir ses notes à l’école. Pendant ce temps-là, la fille de la deuxième famille évoluait tranquillement bien, puisqu’ayant des moments de repos.

Il y eût pire que ça

13 heures. La maman de la première famille attendait le retour de sa fille à la maison, quand son téléphone « pleura ». Sur le lieu, un attroupement de badauds. Ce fut l’accident qui arracha de son affection, sa fille de 7 ans, après l’avoir condamnée à subir de lourdes interventions chirurgicales de suites de multiples traumatismes à cause de la maladresse d’un chauffard de poids-lourd. Celui-ci, en effet, avait fini sa course sur la moto qui transportait la fille vers la maison.

Chers enfants, si vous avez des parents qui rechignent encore à l’idée de vous envoyer étudier dans des écoles proches de vos maisons, demandez-leur la vraie raison. Surtout, dites-leur de faire selon leurs moyens. Ça vous éviterait d’être victimes de difficultés inutiles !

 

Partagez-nous votre opinion