article comment count is: 0

Kisangani : des jeunes passent plus de temps à prier qu’à travailler !

Prier, jeûner, passer beaucoup de temps à l’église ne résoudra pas les problèmes et ne nous rendra pas riches comme par magie. Aujourd’hui, plusieurs jeunes se cachent derrière la phrase de Jésus-Christ : « Tout est accompli », pour attendre des solutions miracles à tous leurs problèmes. Malheureusement, ils ne font que s’appauvrir.

A Kisangani, nous assistons à la naissance de nombreuses églises. De prétendus pasteurs et prophètes sont partout (chambre haute, brousses). Ils prophétisent  la prospérité et attendent de l’argent en contrepartie du droit de l’onction.

Des jeunes distraits, amoureux de la vie facile, recourent aux églises et y passent tout leur temps en prière. C’est un moyen pour eux d’espérer sortir de la pauvreté. Pourtant, d’autres jeunes travaillent d’arrache-pied pour gagner leur vie, et beaucoup d’entre eux y parviennent.

La question pertinente reste de savoir pourquoi les jeunes remplissent les églises alors que rien ne marche au final. J’ai vu les jeunes qui prêchent bien, qui maîtrisent la Bible, mais dans la vie, écrire même une phrase leur est difficile. C’est ridicule de les voir attendre tout de leurs pasteurs. Et après chaque prière, on les voit offrir de l’argent comme offrande, de l’argent qui peut aider à monter une affaire.

J’ai perdu ma mère à cause d’une croyance naïve

Je vivais seul avec ma mère, dans une maison que je loue à Kisangani. Un jour, elle était souffrante. Ma sœur qui vit à l’étranger nous a envoyé de l’argent pour les soins. Un jour, en regardant la télévision, j’ai vu un pasteur dire qu’il guérit toutes les maladies.

Après son émission, il a donné son numéro de téléphone, et vite je l’ai appelé et lui ai parlé du cas de ma mère. Il m’a dit de ne pas m’inquiéter, ma maman trouverait vite la guérison. Mais malgré nos prières, l’état de santé de maman ne faisait qu’empirer. J’ai dit au pasteur que j’amène maman à l’hôpital. Vous savez ce qu’il m’a dit ? Il a exigé que je paie son offrande pour accélérer la guérison de maman.

Aveuglée, je l’ai fait : un transfert de toute la somme d’argent reçue de ma sœur au pasteur. Le jour suivant, maman pique une crise lorsqu’elle apprend que son argent n’était plus là. J’ai fini par dire la vérité. Malheureusement, c’était un faux pasteur. Beaucoup le savaient.

Les jeunes doivent savoir que la manne ne tombera plus du ciel. Il faut beaucoup de courage pour gagner ce qu’on veut. La prière n’est pas mal, mais il faut voir les choses en face, telles qu’elles sont, et affronter la réalité.

 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion