Violences conjugales
article comment count is: 0

Maltraitance ou harcèlement sexuel, cela nous regarde tous

Maltraitée, et craignant d’être jugée par ses frères et sœurs sur le comportement de son mari,  Nana préfère garder le silence. En plus, elle vit loin de sa famille.

Un jour, je suis plongée dans un travail. Mon téléphone sonne : c’est Nana ma tante qui m’appelle. Curieux, car depuis un certain temps, elle a coupé tout lien avec nous pour des raisons que j’ignorais.

Je décroche avec empressement, et sourire aux lèvres. Mais sa voix, me dit tout de suite qu’elle va mal. « Est-ce que ta mère est là ? », me dit-elle d’une voix tremblante. « Est-ce qu’on peut se voir ? » Bien sûr, j’ai dit oui. Car j’avais très envie d’avoir de ses nouvelles et elle me manquait énormément.

Vivre l’enfer en espérant changer la situation

Une belle femme au teint clair et à la taille d’une mannequine… Je n’arrive pas à concilier Nana la femme assise à coté de moi et celle que j’ai vue il y a 2 ans. Dans la trentaine, elle donne l’impression d’avoir 60 ans. Je ne peux retenir mes larmes. « Qu’est-ce tu as ? Pourquoi es-tu dans cet état » ? lui ai-je demandé.

« Il y a quelques années, mon mari et moi avons appris que je ne peux plus concevoir. Il m’a menacée et demandé de quitter la maison, sinon il me tuerait. Auparavant, je croyais qu’il disait cela sous l’effet de la colère et de la déception. Mais plus les jours passaient, plus il devenait insupportable. Il arrivait des moments où, après m’avoir insultée, battue avec tous ce qu’il touchait, mon mari me crachait dessus et me jetait dehors », relate Nana.

Au cours d’une même semaine, elle pouvait passer deux à trois nuits dehors. « Je ne veux pas que quiconque soit au courant de ma situation», insiste-t-elle. Les trois derniers jours ont été plus éprouvants encore pour Nana. Son époux l’a jetée dehors, avec promesse de la tuer si elle ose revenir sous le toit conjugal. Nana est excédée : « Je risque de mourir alors que j’ai de la famille. Je ne peux raconter tout ceci à n’importe qui… »

Le plus dur, pour ce couple, c’est que Nana aime encore son époux. On peut bien se demander pourquoi. Le dénoncer ? C’est tout un autre problème.

Le dénoncer à la police ?

Son mari est-il en train de lui faire peur pour la garder sous son emprise ? Ou, est-il vraiment sérieux quand il lui répète : «  Tu fous le camp ou je te tue » ? J’ai eu un moment la rage, puis une seule envie : traduire cet homme en justice. Sûrement, avant qu’il ne fasse des bêtises et que la famille ne soit au courant.

Cependant, je me suis demandé si le fait de le traduire en justice était une bonne idée alors que Nana ne jure que par son brute de mari.  « Tu sais, si je le dénonce, il risque la prison. Et je m’en voudrais toute la vie », ajoute-t-elle, les yeux en larmes.

C’est très dur de voir à quel point la personne qu’on aime fait souffrir autant. Vivre dans la peur, sans se soucier de son propre bien-être, n’est-ce pas aussi le contraire de l’amour ? Enfin, je suis un peu perdue.

Dénoncer le mal, cela peut résoudre le problème

L’artiste chorégraphe Dorine Mokha, dans une intervention lors d’un Café Blog de Habari RDC sur le harcèlement sexuel a déclaré : « La dénonciation doit être encouragée. » Elle permet de faire reculer le mal. Lorsqu’on se sait connu, ses plans maléfiques connues de tous, on a beaucoup de chances de se corriger : par soi-même ou par la justice. L’artiste Mokha ajoute : « Il faut encourager la dénonciation non seulement pour actionner le système judiciaire et espérer réparation, mais parce que c’est un acte libérateur pour la victime. La victime se donne une voix, une voix que son harceleur veut faire taire. La victime prend la parole, dénonce… Et cela fait que d’autres personnes fassent de même… »

Dans un sens ou un autre, nous sommes tous responsables de ce qui nous arrive. C’est une attitude coupable que de laisser les victimes de maltraitance se consumer de l’intérieur, ou souffrir devant nos yeux. Cela finira toujours par nous atteindre.

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (0)

  1. je suis très touchée par cette histoire et aimerait connaitre la suite, qu’a-t-elle fait finalement la Nana, a-t-elle dénoncé ou pas son mari?

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.