article comment count is: 1

Incapable de donner des enfants, son mari divorce

L’entendement du mariage pour certaines communautés attachées à leurs cultures en RDC se résume en une relation dont la finalité est la procréation. Pauvre femme ! Mariée en bonne et due forme à un ingénieur civil depuis deux ans, Isabelle n’a toujours pas donné d’enfants. Son mari demande le divorce.

Le questionnement commence. Jusque-là, elle semble tenir le coup. Puis les années passent : un, deux, trois et même cinq ans ! Toujours pas de bébé. C’en est trop. A la sixième année de mariage, la pression augmente et la belle famille s’impatiente. « Madame à quoi sers-tu à notre frère ? Nous voulons voir les fruits de tes entrailles », lance une belle-sœur à Isabelle.

La jeune dame vit les pires moments de sa vie, le harcèlement vient de partout, tous les mots sont bons pour la chosifier. « Quand je devais recevoir de la visite, surtout des membres de la famille de mon époux, c’était chaque fois pour m’insulter à cause de ma stérilité. Mon cœur saignait et je pleurais tout le temps sans que ma consolation n’arrive », explique Isabelle.

Avoir un bébé à tout prix ?

Un bébé, à tout prix, devenait une pression lancinante. « J’ai tout essayé : jeûnes, intenses prières, traitement par la médecine traditionnelle et par la médecine moderne, plus grave j’ai consulté même un devin… » Sans succès. Puis le divorce tant redouté est arrivé. A l’impossible, nul n’est tenu. Isabelle s’en va.

Prise de honte et d’humiliation, Isabelle s’installe en Zambie, très proche de Lubumbashi, au sud de la RDC. Elle y rencontre un homme d’affaires de nationalité congolaise qui  tombe amoureux d’elle et lui propose le mariage. Elle résiste et relate à son galant la déception de sa première aventure conjugale. Elle a peur de revivre pire que l’enfer de son premier mariage sans enfant.

La stérilité peut aussi venir de l’homme

Les choses vont vite. A la surprise générale, une année aura suffi pour voir la jeune fille bercer son fils aîné. « En me remariant, c’était sans espoir de concevoir un jour. Mais je ne savais pas qu’une agréable surprise m’attendait, car dès le premier mois je suis tombée enceinte. C’était la plus belle chose de ma vie, on n’y croyait pas, mon mari et moi », confie-t-elle. Sans rancune, Isabelle savoure le bonheur de sa maternité.

Il est établi que l’infertilité peut-être due à l’état de santé gynécologique de la femme, mais aussi venir d’un problème chez l’homme. D’où vient le fait qu’en Afrique, et ici en RDC, on s’acharne sur la femme ? Et pourquoi croit-on que le mariage doit absolument donner des enfants ? L’ex-époux d’Isabelle aurait mieux fait d’essayer de se faire soigner, en même temps que son épouse. Il n’y a pas de honte à cela.

 


Vous pouvez lire aussi :

#16jours : Céder au harcèlement de son patron ou être au chômage : Sandra doit choisir !

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)

  1. Bel article. Ils.auraient aussi.dû faire des tests médicaux ensemble.
    Aussi, il est à condamner les attitudes familiales à vouloir interférer dans la vie.priver des mariés…

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.